Retour aux affaires pour les pompiers bénévoles

Exercices de groupe et formations ont été suspendus durant le confinement. Mais les hommes ...
Retour aux affaires pour les pompiers bénévoles

Exercices de groupe et formations ont été suspendus durant le confinement. Mais les hommes de feu n'ont pas chômé pour autant

Les hommes du CRISM à Moutier étaient de sortie pour tester du matériel samedi matin. Les hommes du CRISM à Moutier étaient de sortie pour tester du matériel samedi matin.

Coronavirus ou pas, les sapeurs-pompiers sont toujours prêts à intervenir. Le confinement a toutefois perturbé leurs habitudes. Seuls les pompiers de piquet ont continué à fréquenter la caserne, mais surtout pour rouler les véhicules. C’est le cas à Moutier par exemple. Les exercices réguliers et qui réunissent toute la compagnie ont été mis de côté tout comme la formation, un élément pourtant essentiel. C’est d’ailleurs le principal problème selon le commandant du Centre de renforts, d’incendie et de secours de Moutier (CRISM), Frédéric Maret. Pour lui, l'instruction régulière joue un rôle primordial dans la qualité des interventions  :

Dans la région les sapeurs-pompiers forgent bien souvent leur action sur un esprit de camaraderie. Celui-ci a été mis à mal durant la période de confinement. Maintenant que les affaires reprennent, la bonne humeur est aussi de retour dans les rangs du CRISM. Frédéric Maret le répète : oeuvrer en tant que pompier bénévole est avant tout une question de passion :

Le travail des pompiers ne s'est pas arrêté pour autant en période de confinement. Et même si le monde a tourné au ralenti, les interventions n'ont pas diminué au premier semestre 2020 par rapport à l'année passée. Reste que le CRISM a pris ses précautions : désinfection, distance sociale même dans les véhicules, et approche prudente lors des interventions. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus