Camping sauvage : seulement sous certaines conditions

La pratique est généralement interdite en Suisse, à quelques exceptions près. Il est possible ...
Camping sauvage : seulement sous certaines conditions

La pratique est généralement interdite en Suisse, à quelques exceptions près. Il est possible de poser sa tente sur un terrain privé avec l’autorisation du propriétaire ou de monter un bivouac en montagne

Attention au camping sauvage, les règles sont strictes en Suisse. (photo d'illustration) Attention au camping sauvage, les règles sont strictes en Suisse. (photo d'illustration)

À l’heure des départs en vacances, l’appel de la nature et le camping sauvage pourraient en séduire plus d’un. Les adeptes doivent toutefois faire attention au lieu choisi pour poser leurs tentes. En dehors des campings officiels, la pratique est de façon générale interdite en Suisse. Certaines exceptions sont quand même prévues. Il est possible de poser sa tente sur un terrain privé avec l’accord du propriétaire ou de monter un petit bivouac en montagne au-delà des limites de la forêt. Les dispositions étant définies au niveau cantonal, ou le plus souvent au niveau communal, le TCS recommande de jouer la carte de la sécurité et de toujours se renseigner auprès de la commune avant de planter sa tente.


Dans le respect de la nature

Dans les quelques cas où le camping sauvage est autorisé, certaines précautions doivent être prises. Il ne faut pas faire de feu, choisir un lieu approprié, éviter de faire trop de bruit pour ne pas déranger les animaux et emporter ses déchets. Pour les bivouacs en montagne, ils sont réservés aux petits comités et la tente doit être démontée en journée.

Certains endroits sont strictement interdits au camping sauvage. C’est le cas des réserves naturelles, du Parc national suisse, des zones de chasses fédérales, des zones de tranquillité de la faune sauvage et des endroits dont l’accès est interdit.

En cas de camping sauvage non autorisé, les campeurs risquent une amende salée. De plus, les conditions météorologiques, les éboulements ou encore la présence d’animaux sauvages représentent un risque lorsqu’on passe la nuit en plein air sans protection. /mdu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus