Hans Koch est toujours à la recherche de nouveaux sons

Le musicien biennois récompensé du Prix suisse de la musique 2020 a lâché l’électronique pour ...
Hans Koch est toujours à la recherche de nouveaux sons

Le musicien biennois récompensé du Prix suisse de la musique 2020 a lâché l’électronique pour revenir à l’acoustique, mais reste dans l’improvisation

Hans Koch nous a reçu dans son atelier. Hans Koch nous a reçu dans son atelier.

Une reconnaissance nationale pour l’ensemble d’une riche carrière. Hans Koch a été récompensé mardi du Prix suisse de la musique 2020 par l’Office fédéral de la culture aux côtés de 13 autres artistes. Le Biennois de 72 ans a commencé son parcours en musique classique avec des études au conservatoire de Zurich et un passage au sein de l’orchestre de Winterthur en tant que clarinettiste solo. Il s’est ensuite orienté vers le jazz et le free jazz où il a connu le succès dans les années 90 en recourant à l’électronique, l’échantillonnage et l’ordinateur avec le trio Koch-Schütz-Studer. Hans Koch revient sur son parcours après avoir opéré le virage de sortir du classique (son à écouter ci-dessous).

« Nous étions un des premiers groupes en Suisse à utiliser un séquenceur »

Depuis quelques années, Hans Koch ne joue plus de musique électronique. Il est revenu à l’acoustique, mais toujours en improvisant.

« C’est avec l’improvisation que je me sens le plus libre »

Hans Koch recevra son Prix de la musique 2020 lors d’une cérémonie qui se tiendra le 17 septembre à l’Opéra de Lausanne dans le cadre du festival Label Suisse. La récompense est dotée de 25'000 francs. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus