Feux d’artifice : l’inquiétude des organismes de prévention

L’annulation de la plupart des spectacles pyrotechniques officiels inquiète notamment le BPA ...
Feux d’artifice : l’inquiétude des organismes de prévention

L’annulation de la plupart des spectacles pyrotechniques officiels inquiète notamment le BPA et la Suva

L'annulation des spectacles pyrotechniques officiels pourrait inciter plus de privés à tirer eux-mêmes leurs feux, avec tous les risques que cela implique. (Photo : archives) L'annulation des spectacles pyrotechniques officiels pourrait inciter plus de privés à tirer eux-mêmes leurs feux, avec tous les risques que cela implique. (Photo : archives)

Crise sanitaire oblige, les grands rassemblements traditionnellement organisés pour la Fête nationale n’auront pas lieu cette année. Idem pour les feux d’artifice officiels, préparés et tirés par des professionnels.

Une situation qui suscite quelques craintes au sein des associations de prévention. Suva, BPA et Centre d’information pour la prévention des incendies prévoient que les particuliers seront plus nombreux que d’habitude à allumer eux-mêmes leurs fusées et autres feux de Bengale. Nicolas Kessler est le porte-parole du BPA :


BPA et Suva, notamment, rappellent qu’il faut respecter les mises en garde et les modes d’emploi, tirer les feux à bonne distance des bâtiments, des champs de céréales et des lisières de forêts. En cas de mise à feu ratée, il faut attendre 10 minutes avant de s’approcher du dispositif et ne pas tenter de le rallumer.

Chaque année 110 personnes se blessent aux alentours du 1er août, en lien avec des feux d’artifice. /comm-cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus