L'année des guêpes

Hiver doux, mois de mars estival puis canicule : la météo a favorisé la prolifération des guêpes ...
L'année des guêpes

Hiver doux, mois de mars estival puis canicule : la météo a favorisé la prolifération des guêpes cette année. Le réchauffement climatique pourrait généraliser le phénomène

Les guêpes ont un mois d'avance. Leur nombre est particulièrement important cette année. (Photo : ldd) Les guêpes ont un mois d'avance. Leur nombre est particulièrement important cette année. (Photo : ldd)

Impossible de profiter d’un moment dehors sans qu’elles nous tournent autour. Les guêpes prolifèrent cet été. Leur ballet et parfois leurs piqûres accompagnent nos sorties, et spécialement nos pique-niques et repas à l’extérieur. Toutes les conditions sont réunies pour que les insectes se reproduisent en nombre cette année: l'hiver a été doux, le mois de mars chaud et la canicule frappe désormais. L'idéal pour les reines, selon les explications du biologiste  Jean-Claude Gerber :

Les guêpes s'invitent partout : terrasse, balcon, sous les toits. Les interventions pour enlever des nids de guêpes sont d’ailleurs devenues monnaie courante ces derniers mois. Patrick Sauvain, désinfestateur dans la région, parle d'une année record. Même si le réchauffement climatique pourrait généraliser le phénomène :

Les piqûres de guêpes peuvent être dangereuses pour les personnes qui présentent une allergie.  Pour les autres, l’important est de rester calme : dans l'immense majorité des cas, les guêpes n’attaqueraient que si elles se sentent menacées. /oza-ech


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus