Berne offre une formation à 50 adultes

Pour la troisième fois, l’initiative « 2e chance pour une 1ère formation » du canton de Berne ...
Berne offre une formation à 50 adultes

Pour la troisième fois, l’initiative « 2e chance pour une 1ère formation » du canton de Berne offre l’opportunité à 50 adultes de plus de 25 ans d’entamer une première formation. Le but : faciliter leur intégration professionnelle

« La formation de base et la formation continue des adultes revêtent une importance économique et sociale majeure, confie Guido Münzel, chef du projet et directeur de la Fondation Stanley Thomas Johnson. Les adultes qui ont le courage d’entamer une formation professionnelle améliorent leurs chances de trouver un emploi. » (Photo: ldd) « La formation de base et la formation continue des adultes revêtent une importance économique et sociale majeure, confie Guido Münzel, chef du projet et directeur de la Fondation Stanley Thomas Johnson. Les adultes qui ont le courage d’entamer une formation professionnelle améliorent leurs chances de trouver un emploi. » (Photo: ldd)

Elles sont plus de 400'000 en Suisse, indique mardi la Chancellerie d’Etat de Berne dans un communiqué. Ces personnes, âgées entre 25 et 54 ans, ne détiennent aucun diplôme et peinent donc à se faire une place sur le marché du travail.

Grâce à la troisième édition du projet « 2e chance pour une 1ère formation », 50 adultes du canton de Berne se verront proposer une formation professionnelle. La Fondation Stanley Thomas Johnson conduit ce projet en collaboration avec la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration, l’Office des écoles moyennes et de la formation professionnelle et les centres d’orientation professionnelle.

Inscriptions ouvertes

Les responsables recherchent des adultes désireux de suivre une formation professionnelle initiale afin d’améliorer leurs chances sur le marché du travail. La participation est soumise à plusieurs conditions : les personnes intéressées doivent notamment être âgées de 25 ans ou plus, être domiciliées dans le canton de Berne et ne pas disposer de ressources suffisantes pour financer leur formation.

Le projet-pilote « 2e chance pour une 1ère formation » a démarré au printemps 2016 avec 34 personnes. Ce nombre est passé à 50 pour l’édition suivante, lancée au printemps 2018 ; 27 d’entre elles sont actuellement en formation. La majorité fait un apprentissage de trois à quatre ans. Quatre personnes ont terminé leur apprentissage en 2020 déjà. /comm-ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus