La Ville de Bienne veut améliorer son offre de mobilité cyclable

La Ville de Bienne a dévoilé son plan sectoriel vélo 2035 jeudi. L'objectif est de rendre les ...
La Ville de Bienne veut améliorer son offre de mobilité cyclable

La Ville de Bienne a dévoilé son plan sectoriel vélo 2035 jeudi. L'objectif est de rendre les modes de transport doux et collectifs plus attrayants

La Ville de Bienne veut développer davantage son offre de mobilité cyclable. (Photo : archive). La Ville de Bienne veut développer davantage son offre de mobilité cyclable. (Photo : archive).

La mobilité cycliste doit être encouragée à Bienne. La Ville a dévoilé son plan sectoriel vélo 2035 ce jeudi. Avec sa stratégie globale de mobilité 2018-2040, la cité seelandaise entend développer un système de transport multimodal. L'objectif consiste à « remettre l'humain au centre des préoccupations pour améliorer la qualité de vie et favoriser la cohabitation harmonieuse des modes de transport », a expliqué jeudi Erich Fehr, maire de Bienne.

Il s'agit notamment de rendre le recours aux modes de transport doux et collectifs encore plus attrayants. La planification peut s'appuyer sur un contexte spatial favorable aux déplacements à vélo, avec une topographie relativement plane et des distances courtes. Bienne dispose en outre déjà d'une offre conséquente pour les cycles. Mais la ville doit composer avec la prédominance du trafic individuel motorisé et les coupures physiques séparant certains quartiers.
Quatre-vingt mesures seront mises en place selon le plan dévoilé jeudi. Certaines sont plus urgentes que d’autres. Florence Schmoll, responsable du Département de l’urbanisme explique comment les priorités sont été établies:

« On veut compléter le réseau dans un premier temps »

La mise en place du plan impliquera des travaux plus ou moins conséquents et longs. Des passerelles seront construites et des routes seront modifiées. Les autorités estiment que Bienne est une ville du vélo et que de grands changements sont nécessaires pour améliorer la sécurité et le confort. Mais n’y a-t-il pas un risque de favoriser les cyclistes au détriment des automobilistes ? La réponse de Florence Schmoll:

« On a pendant très longtemps priorisé le traffic motorisé »

Présenté au Conseil municipal en août, le plan sectoriel vélo 2035 fait l'objet d'une procédure de participation publique jusqu'au 6 novembre. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus