Les tiques piquent fort cette année

Favorisés par les températures clémentes et par une augmentation des sorties en plein air, ...
Les tiques piquent fort cette année

Favorisés par les températures clémentes et par une augmentation des sorties en plein air, les cas d’encéphalites à tiques se font plus nombreux que la normale

Les symptômes de l'encéphalite à tiques s’apparentent à ceux d’une grippe  : fièvre, maux de tête, articulations douloureuses. (Photo: ldd) Les symptômes de l'encéphalite à tiques s’apparentent à ceux d’une grippe : fièvre, maux de tête, articulations douloureuses. (Photo: ldd)

Sortez couverts, les cas d’encéphalites à tiques n’ont jamais été aussi nombreux depuis 1988. Entre le mois de janvier et le mois d’août, 388 cas de méningo-encéphalites verno-estivales (MEVE) provoquées par les tiques ont été signalés. Favorisée par les chaleurs exceptionnelles et par une hausse des sorties en plein air, cette maladie virale transmise par les tiques ne doit pas être prise à la légère. Selon l’infectiologue du Centre hospitalier Bienne Urs Führer, il vaut mieux prévenir que guérir.

Dr Urs Führer : « Une fois que vous êtes malade, vous ne pouvez plus rien faire »

La plupart du temps, le virus disparaît de lui-même. Mais, dans 10% des cas, il arrive que l’état de la personne s’aggrave.

L’encéphalite à tiques reste une des maladies les plus rares transmises par ces petites bêtes. La plus connue et la plus fréquente est la maladie de Lyme, une forme de borréliose. Elle est causée par une bactérie et peut être traitée avec des antibiotiques adaptés. /ddc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus