Une zone plus sûre et plus verte

La ville de Bienne veut profiter de travaux prévus au chemin de la Ciblerie, dans le quartier ...
Une zone plus sûre et plus verte

La ville de Bienne veut profiter de travaux prévus au chemin de la Ciblerie, dans le quartier des Tilleuls, pour réaménager les trottoirs et planter des arbres

Le chemin de la Ciblerie à Bienne pourrait bientôt changer de visage. Le chemin de la Ciblerie à Bienne pourrait bientôt changer de visage.

Un bus électrique, des trottoirs plus larges, des arbres en plus et une zone à 20km/h au quartier des Tilleuls à Bienne. C’est le projet qui pourrait voir le jour au chemin de la Ciblerie, devant les écoles. La ville de Bienne veut profiter de travaux prévus par les Transports publics biennois (TPB) pour donner un lifting à cette zone.


Station et mise aux normes

Les TPB prévoient de construire une station de recharge pour leurs nouveaux véhicules électriques au terminus de la ligne N°9 (« Ecoles Tilleuls »). De plus, l’arrêt de bus doit être adapté aux nouvelles dispositions de la loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand) : le trottoir doit notamment être élargi.


Réaménagement du quartier

La ville de Bienne compte profiter de l’occasion pour améliorer la circulation au chemin de la Ciblerie : d’autres trottoirs seront ajoutés, et une zone de rencontre à 20km/h sera aménagée devant l’école et 30 arbres seront plantés. La suppression d’une vingtaine de places de parc sera nécessaire : au total, le chemin de la Ciblerie passera de 72 à 51 emplacements pour les voitures. Ces nouveaux aménagements permettront d’améliorer la sécurité des piétons, notamment des écoliers, même si Barbara Schwickert, la directrice des travaux publics, veut bien admettre que le quartier n’est pas considéré comme dangereux :


Au Conseil de ville

Le dossier est désormais entre les mains du parlement biennois. Il devra se prononcer les 14 et 15 octobre sur un crédit de 2,5 millions de francs pour la réalisation de ces différents aménagements. Selon Barbara Schwickert, en cas de refus, tout serait à refaire. Mais la conseillère municipale est confiante : « nous avons déjà un permis de construire pour le secteur en face de l’arrêt de bus, c’est là que le plus de places de parc seront supprimées ». Notons que la station de recharge pour les TPB ne sera pas financée par la ville de Bienne. La compagnie de transport a conclu un contrat avec Energie Service Bienne (ESB) dans ce but. Si le projet est accepté, les travaux commenceront dès que possible afin que les nouveaux bus électriques puissent déjà circuler en mars 2021. Les travaux dureront une année. /cbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus