Un complexe d’athlétisme d’envergure voit le jour à Bienne

Un stade d’athlétisme est en construction depuis le mois de mars vers la Tissot Arena et le ...
Un complexe d’athlétisme d’envergure voit le jour à Bienne

Un stade d’athlétisme est en construction depuis le mois de mars vers la Tissot Arena et le gros œuvre est terminé. Les infrastructures seront disponibles dans quelques mois avant les vacances d’été 2021

  Les travaux du complexe d'athlétisme sont bientôt terminés. Sur la droite, il s'agit de l'emplacement pour le saut en longueur et la « route » visible représente l'anneau du 400m.   Les travaux du complexe d'athlétisme sont bientôt terminés. Sur la droite, il s'agit de l'emplacement pour le saut en longueur et la « route » visible représente l'anneau du 400m.

La ville de Bienne s'apprête à donner naissance à un nouveau complexe d’athlétisme. Les athlètes pourront en profiter dès l’été 2021. Le budget total de 3,8 millions de francs, adopté en 2019, a été respecté. Cette somme a permis de construire plusieurs infrastructures qui respectent les normes nationales et internationales. Un anneau de 400m avec six couloirs est au centre du complexe. Des zones prévues pour les disciplines de sauts et celles de lancers ont été aménagées. Une cabine de chronométrage a également vu le jour sur la parcelle.

La cabane de chronométrage est pratiquement terminée. La cabane de chronométrage est pratiquement terminée.

Diversifier l’offre

L’objectif de ce projet est de combler un vide dans les infrastructures de la ville de Bienne. Selon le conseiller municipal biennois en charge des sports Cédric Némitz, il est important de proposer à la population d’autres sports que le football et le hockey sur glace. Dans l’idée, il souhaite voir d’autres activités comme le inline hockey se développer encore dans cette zone. Un tel complexe a donc dû empiéter sur les zones prévues pour le football, mais « des compromis ont facilement été trouvés entre les clubs ». Malgré la suppression de certains terrains de jeu, le projet prévoit de réimplanter une pelouse au centre de l’anneau. De plus, Cédric Némitz a tenu à préciser que ces installations ne bénéficieront pas uniquement aux associations sportives mais qu’elles seront ouvertes à tous les athlètes professionnels et amateurs.

Cédric Némitz : « On est dans l’empire du football »

Pas de problème lié au coronavirus

Les travaux ont débuté au mois de mars et à présent le gros œuvre est terminé. Malgré le coronavirus, les travaux n’ont pris aucun retard. Le responsable des espaces verts, Markus Brentano parle d’une « bonne organisation ». Selon lui, il était important de procéder par étapes pour que tout se passe bien dans ce contexte particulier. « Un seul corps de métier se trouvait sur le chantier à la fois. » L’entreprise de génie civile est venue à deux reprises, laissant la place entre temps aux paysagistes. Il n’y a donc jamais eu « plus de 4-5 personnes réparties sur les 20'000m2 de terrain. /lge

Markus Brentano : « On a jamais eu plus que 4-5 personnes sur le chantier »

Les responsables du projet ont donné un coup de pelle symbolique pour marquer la fin des travaux du gros oeuvre.  Les responsables du projet ont donné un coup de pelle symbolique pour marquer la fin des travaux du gros oeuvre. 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus