BKW : le canton de Berne jugé trop passif

La Commission de gestion du Grand Conseil réclame au Conseil-exécutif une plus grande surveillance ...
BKW : le canton de Berne jugé trop passif

La Commission de gestion du Grand Conseil réclame au Conseil-exécutif une plus grande surveillance et une meilleure défense de ses intérêts dans l’administration de BKW SA

 La Commission de gestion estime que les intérêts du canton de Berne doivent être plus clairement définis à moyen et à long termes. (Photo: BKW) La Commission de gestion estime que les intérêts du canton de Berne doivent être plus clairement définis à moyen et à long termes. (Photo: BKW)

La Commission de gestion a fait part vendredi matin dans un communiqué de son insatisfaction vis-à-vis du rôle du canton de Berne au sein de BKW. Il faut savoir qu’il est le plus grand actionnaire du fournisseur d’électricité. Pourtant, sa faculté à prendre des décisions et à mettre en avant les intérêts publics est jugée insuffisante.

A titre d’exemple, le Conseil-exécutif aurait donné son aval à des hausses de salaires des cadres de l’entreprise bernoise de 2014 à 2018. Des salaires qui s’élèvent parfois à deux millions de francs. Un montant que la Commission de gestion qualifie de disproportionné pour une entreprise détenue en majorité par l’Etat.

Le canton de Berne bénéficie de la bonne santé des finances de BKW sous forme de dividendes. Néanmoins, la commission s’interroge sur la place que prennent les objectifs d’intérêts économiques dans les participations du canton.

Sur certains de ces points, le Conseil-exécutif s’est déjà montré prêt à faire des efforts dans le sens des requêtes de la Commission de gestion. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus