Quelles solutions transitoires pour les gens du voyage?

Plusieurs députés du Jura bernois interpellent le Grand Conseil sur cette question depuis l'occupation ...
Quelles solutions transitoires pour les gens du voyage?

Plusieurs députés du Jura bernois interpellent le Grand Conseil sur cette question depuis l'occupation de l'aire de repos de Reconvilier cet été

Les gens du voyage avaient occupé l'aire de repos de Reconvilier cet été. (Photo : archives - Georges Henz) Les gens du voyage avaient occupé l'aire de repos de Reconvilier cet été. (Photo : archives - Georges Henz)

Où doivent aller les gens du voyage qui passent par le canton de Berne en attendant la réalisation de l'aire de transit à Wileroltigen?

Sandra Roulet Romy (PS), ainsi que deux autres membres de la députation francophone, interpellent le Grand Conseil sur cette question. Dans le texte, il est rappelé que la Suisse a reconnu le statut de minorité nationale aux gens du voyage en 1998. Une convention qui leur garantit certains droits, comme celui des zones de stationnement.

Les élus demandent notamment au canton de Berne s'il existe des concepts de collaboration entre le canton et les communes, comme c'est notamment le cas à St-Gall ou en Argovie. Ils souhaitent également savoir s'il existe des autorisations de séjour pour les aires d'autoroute lorsque le temps passé sur place dépasse 15 heures. Une autre question concerne la collaboration intercantonale afin d'éviter qu'un canton de repousse systématiquement ces communautés chez ses voisins.

Cette interpellation est en lien avec l'occupation d'une aire de repos à Reconvilier à plusieurs reprises cet été. Elle est co-signée par Virginie Heyer et Jean-Luc Niederhauser, tous deux élus PLR.

L'urgence a été demandée. Si elle est accordée, le Grand Conseil bernois devra traiter ce sujet lors de sa prochaine session qui commence le 23 novembre. /cbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus