Coup d'arrêt pour la Maison de la musique à St-Imier

L'Association Maison de la musique, chargée de transformer l'ancien manège en salle de concert ...
Coup d'arrêt pour la Maison de la musique à St-Imier

L'Association Maison de la musique, chargée de transformer l'ancien manège en salle de concert, annonce vendredi qu'elle n'est plus en mesure de poursuivre le projet faute de fonds nécessaires

La Maison de la musique, présentée ici en coupe, devait offrir 200 places, mais aussi une salle de répétition et divers locaux. (Image: www.mm-sti.ch) La Maison de la musique, présentée ici en coupe, devait offrir 200 places, mais aussi une salle de répétition et divers locaux. (Image: www.mm-sti.ch)

Le dossier de la Maison de la musique à St-Imier tombe à l’eau. L’association en charge du projet annonce ce matin qu’elle renonce à poursuivre le processus. Le Conseil du Jura bernois était appelé à se prononcer sur un soutien financier afin de procéder comme prévu à la réaffectation de l’ancien manège en salle de concert. Les porteurs du projet expliquent que la réponse reçue par le CJB s’avère insuffisante pour couvrir les besoins de financement. La manne proposée comprend un tiers de moins que prévu et ne permet pas d’envisager d’exploiter sereinement et professionnellement la structure. Le président de l’association Maison de la musique regrette ce manque d’appui du CJB, d’autant que de nombreux acteurs culturels avaient manifesté de l’intérêt pour ce nouvel outil. 

Mario Annoni: 

« on allait faire tourner cette maison de la musique » 

Le CJB avait décidé d’octroyer 40'000 francs par année pour quatre ans. Le président de la commission culturelle de l’organe politique régional explique que le cadre financier pour soutenir les institutions culturelles de la région est strict. Il n’était pas possible de créer un précédent en s’engageant sur une période plus longue selon Christophe Gagnebin: 

« nous avons aussi envie de pouvoir soutenir des projets ponctuels » 

L’ancien manège, bâtiment protégé, reste ainsi sur les bras de la municipalité de St-Imier qui devra se déterminer sur une éventuelle nouvelle affection sachant qu’une démolition est interdite. Son maire Patrick Tanner nous a confié être énormément déçu et ressentir une certaine amertume face à la décision du CJB qui ne suit pas ses engagements initiaux. 

Entamé il y a plus de 5 ans, le dossier de la Maison de la musique avait fait couler beaucoup d’encre dans la cité imérienne. L’objet avait dû passer par les urnes. Il avait recueilli le soutien d’une faible majorité – 53% des voix – lors d’un scrutin organisé en mai 2019. /nme 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus