Mur de pierres sèches pour compenser les atteintes de l’A16

L’ouvrage présenté jeudi fait partie de la série de mesures prises pour compenser les atteintes ...
Mur de pierres sèches pour compenser les atteintes de l’A16

L’ouvrage présenté jeudi fait partie de la série de mesures prises pour compenser les atteintes de l’autoroute. C'est l'un des derniers de ce projet de l'Office des ponts et chaussées du canton de Berne

Le mur de pierres sèches mesure 82 mètres de long. Le mur de pierres sèches mesure 82 mètres de long.

Un nouveau mur en pierres sèches pour compenser les atteintes de l’A16. L’ouvrage se situe sur le terrain de la Bourgeoisie de Sorvilier et fait partie du patrimoine paysager de l’Arc jurassien. Il a fallu environ 6 semaines pour construire les 82 mètres de mur. Mandaté par l’office des ponts et chaussées du canton de Berne, Bruno Holenstein est ingénieur forestier et responsable des mesures compensatoires, qu’elles soient écologiques, forestières ou paysagères. Il nous explique la raison de la construction de ce mur à cet endroit : 

Cette construction a un coût : 900 francs le mètre. Est-ce que cette dépense est raisonnable ? La réponse de Philippe Fallot de l’office des ponts et chaussée, responsable des mesures compensatoires de l’A16 :

Cette construction est une des dernières que l’Office des ponts et chaussées devait mettre en place. Pierre Fallot :

A noter que ce mur de pierres sèches sépare la parcelle de la Bourgeoisie de Sorvilier de celle de Bévilard. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus