La moustache, briseuse de tabou

L'action Movember est de retour ce mois. Elle vise à soutenir les hommes impactés par un cancer ...
La moustache, briseuse de tabou

L'action Movember est de retour ce mois. Elle vise à soutenir les hommes impactés par un cancer, notamment celui de la prostate, mais aussi à encourager le dialogue

Des moustaches imprimées sur le masque de ces employés de l'Hôpital du Jura bernois. Le Covid-19 n'empêche pas la solidarité avec les malades du cancer. (Photo : HJB) Des moustaches imprimées sur le masque de ces employés de l'Hôpital du Jura bernois. Le Covid-19 n'empêche pas la solidarité avec les malades du cancer. (Photo : HJB)

Après le rose du cancer du sein en octobre, la moustache du cancer de la prostate en novembre. Le mouvement Movember a été créé en 2004 en Australie, sur un ton léger. Un ton qui a surtout permis d’aborder plus facilement une problématique grave. Avec 6'100 nouveaux cas décelés chaque année en Suisse, le cancer de la prostate est celui qui frappe le plus les hommes selon le directeur-adjoint de l'Hôpital du Jura bernois, Arian Kovacic :

De manière générale, les hommes ont souvent de la peine à s’exprimer sur leurs problèmes de santé. D'autant plus quand une partie intime de leur corps est touchée. Movember, c'est aussi ouvrir la porte au dialogue. 

La moustache est donc un moyen d’afficher son soutien à la santé masculine. Le cancer de la prostate d’une part, mais aussi celui des testicules. L’action se veut également le moyen de sensibiliser à la santé mentale et à la prévention du suicide. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus