La fusion d'Erguël en débat

Les citoyens de St-Imier, Renan, Sonvilier, Courtelary et Cormoret voteront le 29 novembre ...
La fusion d'Erguël en débat

Les citoyens de St-Imier, Renan, Sonvilier, Courtelary et Cormoret voteront le 29 novembre sur la fusion de leurs communes. Deux invités ont débattu jeudi dans la Matinale

Le débat a opposé jeudi matin Andreas Niderhauser (à gauche), membre du comité de pilotage pour la fusion, et John Buchs, membre du PLR imérien qui recommande le rejet du projet. Le débat a opposé jeudi matin Andreas Niderhauser (à gauche), membre du comité de pilotage pour la fusion, et John Buchs, membre du PLR imérien qui recommande le rejet du projet.

Les citoyens de St-Imier, Courtelary, Cormoret, Sonvilier et Renan sont appelés aux urnes le 29 novembre. Ils se prononceront sur la fusion des cinq localités et la création d’une grande commune d’Erguël qui deviendrait la plus importante du Jura bernois avec plus de 9'000 habitants. Deux invités ont accepté de croiser le fer jeudi dans la Matinale, l'occasion de développer leurs arguments en vue de la votation. Andreas Niederhauser, maire de Renan et membre du comité de pilotage de la fusion, invite les citoyens à accepter un projet qui permettra à la nouvelle commune d'acquérir une nouvelle dimension à l’échelle de l’Arc Jurassien. John Buchs, ancien maire et conseiller municipal de St-Imier et membre du PLR, estime quant à lui que le projet ne tombe pas au bon moment et comporte de nombreuses zones de flou. /oza

Ecoutez le débat entre John Buchs et Andreas Niederhauser :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus