La Gauche bernoise vise déjà 2022

Deux candidats potentiels sont sortis du bois coup sur coup mercredi en vue des élections cantonales ...
La Gauche bernoise vise déjà 2022

Deux candidats potentiels sont sortis du bois coup sur coup mercredi en vue des élections cantonales. Hervé Gullotti (PS) et Moussia de Watteville (Les Verts). Les deux partis devront trouver un terrain d'entente

Pour retrouver une majorité rose-verte au Conseil-exécutif, la Gauche devra avancer unie. (Photo : archives) Pour retrouver une majorité rose-verte au Conseil-exécutif, la Gauche devra avancer unie. (Photo : archives)

La gauche avance déjà ses pions en vue des élections cantonales bernoises de 2022. Mais en ordre dispersé. Deux annonces ont été faites coup sur coup mercredi dans la course au Conseil-exécutif. L’actuel vice-président du Grand Conseil Hervé Gullotti s’est mis à disposition du PS, il l’a dit hier matin en conférence de presse. Dans la foulée, les Verts du canton de Berne ont annoncé dans un communiqué la proposition de candidature de la députée de Tramelan Moussia de Watteville. Une communication un peu inattendue, selon Hervé Gullotti  :

Hervé Gullotti s'est mis mercredi à la disposition du PS bernois en vue des élections cantonales de 2022. (Photo : archives) Hervé Gullotti s'est mis mercredi à la disposition du PS bernois en vue des élections cantonales de 2022. (Photo : archives)

Du côté des Verts, on rappelle que des discussions sont déjà en cours entre les deux principales forces de gauche. Moussia de Watteville ne s’attendait pas non plus à ce que le PS sorte du bois si tôt. Les Verts l’ont appris lundi soir. Ils estiment que leur formation a un rôle à jouer en 2022, et pas seulement celui de « petit frère ou de petite sœur »  :

Les Verts peuvent peser dans la lutte pour renverser la majorité bourgeoise du Conseil-exécutif, estime Moussia de Watteville. (Photo : archives) Les Verts peuvent peser dans la lutte pour renverser la majorité bourgeoise du Conseil-exécutif, estime Moussia de Watteville. (Photo : archives)

Les discussions s’annoncent passionnés entre verts et socialistes. Elles sont cordiales dans le Jura bernois mais seront peut-être davantage stratégiques au niveau cantonal. Une certitude  : la gauche devra avancer unie si elle entend ravir le siège francophone occupé par l’UDC Pierre Alain Schnegg. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus