Agrandissement terminé pour la crèche municipale d’Evilard

Les travaux se sont déroulés entre juillet 2019 et octobre dernier. Le projet a coûté 1,83 ...
Agrandissement terminé pour la crèche municipale d’Evilard

Les travaux se sont déroulés entre juillet 2019 et octobre dernier. Le projet a coûté 1,83 million de francs à la commune. Cet agrandissement permet de doubler la capacité d’accueil

Les enfants étaient auparavant uniquement accueillis dans la villa (à droite). Aujourd'hui, la crèche Ginkjo dispose de trois bâtiments reliés entre eux. (Photo: Municipalité d'Evilard/Macolin) Les enfants étaient auparavant uniquement accueillis dans la villa (à droite). Aujourd'hui, la crèche Ginkjo dispose de trois bâtiments reliés entre eux. (Photo: Municipalité d'Evilard/Macolin)

L’agrandissement de la crèche municipale d’Evilard est terminé. Les autorités communales ont proposé à la presse une visite virtuelle cette semaine. Les travaux se sont déroulés entre juillet 2019 et octobre dernier. Le projet a coûté 1,83 million de francs à la commune. Cet agrandissement permet de doubler la capacité d’accueil, en passant à 24 enfants.

Auparavant, la crèche Ginkjo occupait uniquement une villa des années quarante. Elle est désormais liée à une ancienne usine horlogère des années cinquante, par un bâtiment flambant neuf, construit majoritairement en bois. La directrice de la crèche municipale a participé au projet dès le début et pour Yasmeen Aeschbach, il y avait un élément essentiel à prendre en considération.

L’acoustique a donc été prise en compte par l’architecte biennois Urs Luedi. C’est l’une des raisons pour lesquelles il a favorisé l’utilisation du bois. Autre défi, il a aussi fallu jongler avec des styles de constructions différents. Urs Luedi.

Avant l’agrandissement de la crèche, une liste d’attente a été mise en place. Celle-ci a pu être abandonnée nous a indiqué la maire d’Evilard/Macolin, Madeleine Deckert.

A noter encore qu’au printemps prochain, le toit de la villa sera également refait pour un montant d’environ 42 mille francs. Les autorités souhaitent inaugurer les locaux en compagnie de la population dès que la situation sanitaire le permettra. /sbo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus