Du baume aux choeurs

Le canton de Berne accorde des subventions d’impulsion à onze chœurs pour les aider à se développer ...
Du baume aux choeurs

Le canton de Berne accorde des subventions d’impulsion à onze chœurs pour les aider à se développer, à se construire un avenir et à réaliser des projets intéressants. Trois sont situés dans la région

Choeur à Coeur, à Valbirse, fait partie des bénéficiaires de ce soutien cantonal. (Photo : Choeur à Coeur) Choeur à Coeur, à Valbirse, fait partie des bénéficiaires de ce soutien cantonal. (Photo : Choeur à Coeur)

Le canton de Berne apporte un soutien concret au chant choral. Il accorde des subventions d’impulsion à onze chœurs pour les aider à se développer, à se construire un avenir et à réaliser des projets intéressants. Le montant total des aides financières approche les 250'000 francs, selon un communiqué diffusé jeudi. Il y a un an, la Section encouragement des activités culturelles de l’Office de la culture du canton de Berne a lancé, en accord avec le Conseil du Jura bernois, le concours « Chantons ! – Subventions d’impulsion pour les chœurs ». Personne n’aurait imaginé les défis auxquels allaient être confrontés les chœurs en raison de la pandémie de COVID-19. Quand la première vague est arrivée, l’échéance pour déposer les candidatures a été prolongée d’un an pour permettre aux chœurs de tenir compte de la situation dans la réalisation de leurs projets.


Toute la palette de choeurs

Au final, la mise au concours a donné lieu à 29 candidatures. Un jury a attribué une subvention d’impulsion à onze projets, sur la base de leur potentiel de développement et de leur caractère durable. Les projets retenus couvrent toute la palette des chœurs, des formations communautaires aux ensembles d’élite en passant par les groupes alternatifs de taille plus modeste. Dans la région, trois formations sont concernées : Choeur à Coeur, à Valbirse, qui touche un montant de 15'000 francs pour le projet « Chanter pour développer une région »,  l'Ensemble vocal d'Erguël pour le projet « Les trois saisons de l’EVE » (24'000 francs), et enfin le Choeur de Biu, à Bienne, pour son projet du même non (25'000 francs). /comm-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus