La difficile vie d'artiste à l'ère Covid

La pandémie de coronavirus affecte le monde de la culture : institutions fermées, festivals ...
La difficile vie d'artiste à l'ère Covid

La pandémie de coronavirus affecte le monde de la culture : institutions fermées, festivals annulés… et les artistes ont l’impression d’être les grands oubliés de cette crise

Le monde de la culture est en difficulté face à la pandémie de coronavirus (illustration : Caroline Toussaint) Le monde de la culture est en difficulté face à la pandémie de coronavirus (illustration : Caroline Toussaint)

Un monde en suspens : c’est ainsi qu’on pourrait décrire l’univers culturel, depuis que la pandémie de coronavirus a fait irruption dans notre quotidien. Les milieux artistiques sont durement touchés : les musées sont contraints de fermer leurs portes, les concerts et spectacles sont reportés, voire annulés… Les artistes, techniciens, gérants de salles et autres professionnels du domaine culturel doivent vivre au ralenti. Depuis le mois de mars 2020, ils naviguent dans le flou, et sont parfois très affectés psychologiquement et financièrement.


Un quotidien pas vraiment inspiré

Aux Franches-Montagnes, Félicien Lia, musicien, et Laurence Maître, comédienne, se retrouvent cet hiver pour créer une pièce pour le Théâtre du Jura. Ils espèrent que cette oeuvre pourra être jouée au mois de juin, et que d'ici là, le monde de la culture (et le monde tout court) auront retrouvé un peu de normalité. Les deux artistes sont unanimes, c'est compliqué d'être un acteur culturel actuellement :

Laurence Maître : "J'ai réussi à tenir parce que le chômage m'a aidée"

Ce qu’on entend souvent, c’est que la culture est la grande oubliée, en cette période de Covid, et que les politiques n’en parlent pas assez. 

Félicien Donzé : "A quoi bon créer quelque chose si on sait que ça va être annulé ?"

Félicien Donzé et Laurence Maître admettent qu'ils seraient soulagés de savoir quand le monde de la culture pourra recommencer à tourner... mais ils sont conscients que c'est impossible à prédire pour le moment. En attendant, ils travaillent à leur projet, qui devrait avoir pour thème l'identité jurassienne.

Félicien Lia et Laurence Maître mêleront musique et comédie dans un spectacle prévu pour le mois de juin (photo : Augustin Rebetez) Félicien Lia et Laurence Maître mêleront musique et comédie dans un spectacle prévu pour le mois de juin (photo : Augustin Rebetez)

Un quotidien improvisé

A Moutier, Alain Tissot a plusieurs cordes à son arc : il est musicien, professeur de batterie, mais aussi producteur. Depuis le début de la pandémie, il a su rebondir en s'investissant dans plusieurs projets. Il nous révèle toutefois que c'est son activité de professeur de musique qui le fait tenir financièrement ; sans ça, la vie d'artiste serait très compliquée en ce moment :

Alain Tissot : "En aidant les artistes et la culture, on va aider la société"

Les concerts semblent lointains, pour Alain Tissot. Mais il peut compter sur les cours de musique et d'autres projets plus personnels, pour continuer à vivre d'art (photo : Alain Tissot). Les concerts semblent lointains, pour Alain Tissot. Mais il peut compter sur les cours de musique et d'autres projets plus personnels, pour continuer à vivre d'art (photo : Alain Tissot).

En ce début de mois de janvier, Alain Tissot a annoncé l'annulation du festival Stand'été à Moutier. Mais la décision ne date pas d'hier, ça fait plusieurs mois qu'elle est en discussion. Rien ne dit que la situation sanitaire permettra à nouveau de se réunir massivement autour d'une scène en 2021... 

Alain Tissot : "Les cartes sont redistribuées tous les six mois"

Pour rappel, le Conseil fédéral a prolongé la fermeture des établissements culturels jusqu'à fin février au moins. Quant aux rassemblements publics et privés, ils sont limités à 5 personnes. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus