Une maison pour partager l’art

La Maison-Matrice a vu le jour il y a deux ans à Crémines. L'association culturelle doit acheter ...
Une maison pour partager l’art

La Maison-Matrice a vu le jour il y a deux ans à Crémines. L'association culturelle doit acheter les locaux pour éviter de déménager et organise une récolte de fonds

Le comité de la Maison-Matrice a du pain sur la planche pour trouver des fonds. Le comité de la Maison-Matrice a du pain sur la planche pour trouver des fonds.

L’art et le partage au centre de la Maison-Matrice. Appelée initialement « La suite du Pantographe », du nom de l'ancien centre culturel alternatif de Moutier, elle a pris sa propre identité en 2020 avec la création d’une association à but non lucratif. Le comité a donné ce nom de « matrice » en se basant sur le sens anglophone du mot qui est le plus adapté à leurs activités selon lui, c’est-à-dire « l'environnement culturel, social ou politique dans lequel quelque chose se développe ».

Claire Huguenin, présidente du comité et résidente permanente des lieux, explique la naissance de la Maison-Matrice : 

Dans cette maison, il y donc des résidents permanents et surtout beaucoup d’itinérants venant d’un peu partout. Claire Huguenin décrit les lieux et les activités qui s’y déroulent :

Des fonds pour continuer

La Maison-Matrice a donc repris il y a deux ans la propriété de Crémines et les idées ne manquent pas pour continuer son développement. Mais le comité, composé des résidents permanents, fait face à un défi plus urgent actuellement : l’association est locataire et le propriétaire veut vendre la maison. Comme la Maison-Matrice ne veut pas déménager, l’idée est de lever des fonds pour créer une fondation qui gérera ensuite la location des lieux. Claire Huguenin fait le point sur ce qu’il faut à l’association :

Même si le comité se veut confiant, il y a l’éventualité que la somme ne soit pas récoltée, ou pas à temps.Le comité en est conscient mais ne veut pas trop y penser selon Claire Huguenin:

La Maison-Matrice doit donc récolter 300'000 francs avant la fin du mois de juin 2021. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cette récolte de fonds ici. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus