Déjà 3% de la population est vaccinée en Suisse

Malgré les retards de livraison des vaccins, l’Office fédéral de la santé publique estime que ...
Déjà 3% de la population est vaccinée en Suisse

Malgré les retards de livraison des vaccins, l’Office fédéral de la santé publique estime que la stratégie de vaccination est un succès et que la campagne est sur de bons rails

Selon l'OFSP, 315'000 doses ont été injectées jusqu'à présent en Suisse. (Photo : Keystone/Laurent Gillieron). Selon l'OFSP, 315'000 doses ont été injectées jusqu'à présent en Suisse. (Photo : Keystone/Laurent Gillieron).

La Suisse a déjà vacciné plus de 3% de sa population. La campagne de vaccination est en bonne voie et la stratégie choisie est un succès, a souligné mardi la directrice de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Anne Lévy. La Suisse a choisi les bons fabricants de vaccins, a-t-elle ajouté lors d'un point de presse. Sur les 550'000 doses reçues, 518'000 ont été distribuées aux cantons. Quelque 315'000 ont déjà injectées, a précisé Mme Lévy. Avec 3% de la population vaccinée, la Suisse n'est pas en retard au niveau international.

« Nous attendons de nouvelles livraisons de vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech », a précisé Mme Lévy. Il n'est pas étonnant de faire face à des retards de livraison. Jamais un produit n'a été développé, produit et distribué aussi rapidement dans le monde entier.


« Main dans la main avec les cantons »

Les objectifs fixés en matière de vaccination devraient pouvoir être atteints, malgré des défis importants, s'est réjouie Nora Kronig, vice-directrice de l'Office fédéral de la santé publique, devant la presse. « Nous continuons l'effort de vaccination main dans la main avec les cantons. »

La Suisse fait face à deux défis principaux : l'énorme impatience de la population et les variations dans les livraisons, a précisé Nora Kronig. Et d'appeler chacun à s'armer de patience.

Concernant les retards de livraison, la vice-directrice de l'OFSP a assuré que la baisse de volume pourra être rattrapée ultérieurement. « Mais c'est un défi pour la planification des vaccinations. »

Nora Kronig a en outre rappelé que les négociations se poursuivaient avec les entreprises pour obtenir de nouvelles doses, mais également pour être prévenu à l'avance d'éventuels retards. /ats-nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus