Réforme des Directions sous toit dans le canton de Berne

Le gouvernement bernois a approuvé le rapport final sur la mise en œuvre de la réforme des ...
Réforme des Directions sous toit dans le canton de Berne

Le gouvernement bernois a approuvé le rapport final sur la mise en œuvre de la réforme des Directions cantonales. Voici les principaux changements

La salle du Conseil-exécutif au Rathaus. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne) La salle du Conseil-exécutif au Rathaus. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne)

Le gouvernement bernois a approuvé le rapport final sur la mise en œuvre de la réforme des Directions cantonales qui a permis d’adapter l’organisation de l’administration cantonale. Trois offices ont changé de Direction, tandis que six Directions et plusieurs offices ont été rebaptisés. Les Directions et leurs domaines de tâches sont maintenant mieux équilibrés sur le plan politique. La réforme diminue en outre le nombre d’interfaces entre les Directions, elle élimine les chevauchements et elle rassemble les forces de l’administration cantonale dans le but d’avoir une organisation tournée vers l’avenir. Le gouvernement a modernisé la désignation des Directions et renouvelé l’image graphique de l’ensemble du canton. La Direction de l’économie, de l’énergie et de l’environnement et la Direction de l’intérieur et de la justice mettent à profit le projet de réforme pour procéder à des optimisations plus poussées à l’interne. Les dernières étapes de la mise en œuvre sont en cours dans ces deux Directions.

La réforme des Directions a coûté près de 4,2 millions de francs, soit 1,1 million de francs de moins que les 5,3 millions de francs prévus initialement et approuvés par le Grand Conseil. Ces économies ont pu être réalisées principalement grâce à une bonne coordination au sein de l’administration et aux synergies avec des projets de grande envergure menés en parallèle. La réforme des Directions avait été lancée à la suite d’une séance de réflexion du Conseil-exécutif et à différentes motions déposées au Grand Conseil. Le gouvernement a transmis le rapport final à la Commission des institutions politiques et des relations extérieures pour qu’elle l’examine. /comm


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus