Berne : c’est « non » à l’ouverture des magasins deux dimanches de plus

La population bernoise a rejeté dimanche la modification de la loi sur le commerce et l’industrie ...
Berne : c’est « non » à l’ouverture des magasins deux dimanches de plus

La population bernoise a rejeté dimanche la modification de la loi sur le commerce et l’industrie. Elle approuve en revanche le projet alternatif qui veut que les cigarettes électroniques soient soumises à la même législation que les cigarettes classiques

Les Bernois et les Bernoises se sont opposés au projet principal à 53,9%
et ont largement accepté le projet alternatif à 72,9%. (Photo: ldd) Les Bernois et les Bernoises se sont opposés au projet principal à 53,9% et ont largement accepté le projet alternatif à 72,9%. (Photo: ldd)

Les Bernois et les Bernoises votaient dimanche sur la modification de la loi sur le commerce et l’industrie. L’objet principal contenait deux points dépendants l’un de l’autre : le premier exigeait que la cigarette électronique et certains produits équivalents soient soumis aux mêmes prescriptions légales que les cigarettes classiques. Le second, lui, demandait que les magasins puissent ouvrir quatre dimanches par an au lieu de deux sans avoir besoin de demander une autorisation.

Un projet alternatif était aussi proposé : il prévoyait uniquement la modification de la législation pour la cigarette électronique. Les deux dimanches d’ouverture sans autorisation restaient ainsi maintenus.

Le peuple a rendu son verdict : c’est « non » au projet principal à 53,9% et un grand « oui » au projet alternatif à 72,9%.

Hervé Gullotti, membre du Parti socialiste du Jura bernois, se dit satisfait de la décision de la population bernoise.

Hervé Gullotti: « A mon avis, [ça] n’aurait pas apporté le gain attendu »

De son côté, Virginie Heyer, membre du Parti libéral radical, parlait de chance manquée. 

Virginie Heyer: « C’est une chance manquée de soutenir le commerce local »

Le Conseil-exécutif bernois prend acte du refus du projet principal mais se félicite de l’acceptation des nouvelles prescriptions liés à la vente et à la remise de cigarettes électroniques. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus