Plus de remboursement pour maladie à la crèche Au P'tit Château

Lundi soir, le Conseil général de Valbirse a accepté de modifier le règlement de la crèche ...
Plus de remboursement pour maladie à la crèche Au P'tit Château

Lundi soir, le Conseil général de Valbirse a accepté de modifier le règlement de la crèche. Dès la rentrée d’août 2021, les journées manquées pour cause de maladie ne seront plus remboursées et les parents pourront replacer cinq jours au lieu de trois actuellement

Les parents ne seront plus remboursés lorsque leur enfant ne pourra pas aller à la crèche pour cause de maladie. (Photo libre de droits). Les parents ne seront plus remboursés lorsque leur enfant ne pourra pas aller à la crèche pour cause de maladie. (Photo libre de droits).

Du changement sur le court terme pour les parents dont les enfants vont à la crèche Au P’tit Château. Le Conseil général de Valbirse a accepté de modifier le règlement lundi soir. Concrètement, deux articles ont été modifiés. Actuellement, les jours pendant lesquels un enfant ne va pas à la crèche pour cause de maladie sont remboursés aux parents. Mais dès la rentrée d’août 2021, ce ne sera plus le cas. Cette modification est en premier lieu adoptée pour des raisons financières : d’août 2020 à janvier 2021, la commune de Valbirse a enregistré un manque à gagner de près de 7'600 francs. Des raisons administratives sont également avancées. Lorsqu’un enfant est malade et que les parents présentent un certificat médical, c’est leur commune d’habitation qui doit leur fournir un bon de garde pour se faire rembourser et la plupart des communes voisines, mais ce n’est pas le cas à Valbirse, facture 50 francs d’émolument pour la charge administrative. Toutes ces raisons font que les coûts sont très élevés pour la commune mixte de Valbirse et selon la conseillère communale en charge des affaires sociales Joëlle Braun-Monnerat, cela aura des conséquences sur le prix des journées à la crèche pour tous les parents. Cette modification du règlement implique que toute journée inscrite sera facturée sauf cas de force majeur.
Un autre article de ce règlement a été modifié, à savoir que lorsqu'un enfant est absent de la crèche, les parents peuvent replacer cinq jours, dans les trois mois qui suivent, sur présentation d’un certificat médical, alors qu’actuellement ils ne peuvent en replacer que trois.


Le PAL également accepté

Le Conseil général a approuvé le plan d’aménagement local (PAL) lundi soir. Un dossier très technique sur lequel le Conseil communal planche depuis longtemps. Le nouveau plan a dû être défini pour unifier les plans des trois communes fusionnées, mais aussi et surtout pour répondre aux critères fédéraux, cantonaux et communaux. Selon André Rothenbühler, conseiller communal en charge de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, ce plan satisfait les organes supérieurs. Quelques habitants ne sont cependant pas satisfaits : sur les 19 oppositions qui ont été déposées lors de la précédure en octobre 2020, douze ont été maintenues après conciliation. Le Conseil communal enverra donc son rapport et ces oppositions au service juridique de l’Office des affaires communales et de l'organisation du territoire (OACOT) qui les traitera. Les élus du législatif ont approuvé ce PAL à l’unanimité.


Motion pour « garantir une offre de restauration à la piscine de l’Orval rejetée

Le groupe UDC et sympathisant a voulu revenir sur le dossier du restaurant de la piscine de l’Orval au travers d’une motion. Pour rappel, le tenancier Luigi Casalino a pris sa retraite à la fin du mois de novembre 2020 et pour le moment, aucun repreneur n’a été trouvé. Le PBD Sébastien Blanchard a alors demandé au Conseil communal de garantir l’ouverture du restaurant pendant les heures où la piscine est accessible et donc de relancer rapidement les recherches d’un nouveau tenancier, mais également de garantir, en tout cas, une offre de petite restauration. La conseillère communale en charge des infrastructures et des bâtiments Nadine Graber a expliqué que la demande n’a guère de sens actuellement, à l’heure où tant les restaurants que les piscines sont fermées en raison de la crise sanitaire. Elle a également informé que le Conseil communal est dans l’attente que la SA soit officiellement créée pour reprendre la piscine de l’Orval afin de lui transmettre le dossier.


Tous les autres points acceptés

Le Conseil général de Valbirse a également approuvé le règlement concernant le fonds de financement spécial relatif à l’entretien des places de détente. Le but du texte étant que les places de jeu et de détente soient remises en état et plus agréables tant pour les jeunes enfants que pour le reste de la population. Le solde du fonds sur l’octroi des bourses d’apprentissage (fonds qui n’a plus de raison d’être car repris par le canton) sera donc transféré dans un fonds pour l’entretien des places de détente, ce qui permettra au Conseil communal de ne pas mettre les frais au budget et de lisser les dépenses.

Le règlement sur le fonds de financement spécial forestier sera, lui, mis à jour. Il s’agit là d’étendre un règlement qui existe déjà à Pontenet, à Malleray et Bévilard et donc à la commune mixte de Valbirse. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus