Sourires chez les chocolatiers

La période de Pâques a fait du bien aux chocolatiers, petits et grands. A Courtelary, tant ...
Sourires chez les chocolatiers

La période de Pâques a fait du bien aux chocolatiers, petits et grands. A Courtelary, tant l'artisan Christophe Bourquin que le groupe Camille Bloch en ont profité

Comme d'habitude, Pâques a souri aux chocolatiers. (Photo: LDD) Comme d'habitude, Pâques a souri aux chocolatiers. (Photo: LDD)

Petits ou grands, les chocolatiers helvétiques semblent avoir retrouvé le sourire après des fêtes de Pâques globalement réussies. Le maintien des mesures contre le Covid-19 n'a pas empêché un redressement des ventes après la débandade de 2020. Du baume au cœur pour des artisans comme Christophe Bourquin, chocolatier à Courtelary :

Toujours à Courtelary, chez Camille Bloch, on fournit aussi les grandes surfaces. Et la période a été positive à en croire la responsable communication du groupe, Jessica Herschkowitz. Les commandes sont globalement restées stables, voire ont légèrement augmenté par rapport à l'année dernière.


Moins de production, moins de recettes

L'amélioration relative des ventes de douceurs pascales n'efface pas le recul, à la fois de la production et du chiffre d'affaires du secteur. D'après la fédération des fabricants suisses de chocolat, les ventes ont dégringolé de 14,5%, à 1,53 milliard de francs en 2020. Les exportations ont perdu 11,5% de leur volume pour s'établir à 126'000 tonnes et 13,9% de leur chiffre d'affaires, alors que les ventes à l'étranger représentent 70% du total, soit le débouché principal de cette industrie. Pour rappel, c'est la première fois depuis 1982 que la consommation par habitant en Suisse s'est inscrite en-dessous de la barre des 10 kilos, à 9,9 kilos. /ats-oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus