Corgémont vaccine à la salle de spectacles

Roland Brechbühler, médecin de la commune, est à l’origine de cette idée. Soixante personnes ...
Corgémont vaccine à la salle de spectacles

Roland Brechbühler, médecin de la commune, est à l’origine de cette idée. Soixante personnes ont reçu une première dose du vaccin Moderna mercredi matin

Le docteur Brechbühler, de Corgémont, a lancé une campagne de vaccination à grande échelle dans son village. (Photo : Béatrice Devènes) Le docteur Brechbühler, de Corgémont, a lancé une campagne de vaccination à grande échelle dans son village. (Photo : Béatrice Devènes)

Une campagne de vaccination à grande échelle a débuté à Corgémont ce mercredi. La salle de spectacles a été réaménagée dans le but d’administrer la piqûre anti-covid une demi-journée par semaine. A l’origine de cette idée, le docteur Roland Brechbühler, généraliste depuis plus de 20 ans dans la commune. Il voulait participer à la vaccination, mais son cabinet ne lui permettait pas d’accueillir assez de personnes en même temps :

« En première ligne, je veux vacciner mes patients, mais il est clair que j’offre mes services à la commune », explique-t-il. Les autorités mettent en effet la salle gratuitement à disposition.

La salle de Spectacles de Corgémont a été aménagée pour la vaccination, une demi-journée par semaine. La salle de Spectacles de Corgémont a été aménagée pour la vaccination, une demi-journée par semaine.

Soixante piqûres

Sept personnes travaillent pour accueillir les patients, vérifier leurs coordonnées, les vacciner et imprimer les certificats. Ainsi, quatre personnes peuvent recevoir leur dose tous les quarts d’heure, pour un objectif de 60 par demi-journée. Les règles des groupes prioritaires définis par le canton s’appliquent, donc A, B et C pour l’instant. Avec tout de même un peu de flexibilité comme l’explique Roland Brechbühler :

Il explique être contre le gaspillage du précieux sérum : « S’il nous reste des doses à la fin de la matinée, elles seront administrées aux personnes disponibles, à commencer par le personnel ».

Présent à la salle de spectacle pour cette première matinée, le nouveau maire de Corgémont Denis Bessire était plutôt fier de cette démarche pour sa commune et pour la région : « Nous avons tout de suite accepté. D’ailleurs la salle est souvent utilisée pour le don du sang, donc c’était en ordre au niveau sanitaire ».

Pas de concurrence

Roland Brechbühler ne voit pas son initiative comme une concurrence aux centres de vaccination de la région, mais plutôt comme un complément. Il encourage d’ailleurs les autres médecins à mettre en œuvre des campagnes similaires dans leur commune :

Toutefois, le médecin curgismondain admet qu’il comprend la réticence de certains : « ça demande beaucoup de travail de préparation ». Pour l’instant, 300 patients sont inscrits et la campagne doit se poursuivre une demi-journée par semaine en fonction des doses de vaccin disponibles. /cbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus