Vaccin : groupes F à L admis

Le personnel de santé et les personnes vivant avec des personnes vulnérables sont admis dès ...
Vaccin : groupes F à L admis

Le personnel de santé et les personnes vivant avec des personnes vulnérables sont admis dès à présent à la vaccination dans le canton de Berne, alors que 30'000 rendez-vous supplémentaires sont en ligne et que la procédure change quelque peu

Le canton de Berne a reçu une nouvelle livraison du sérum de Pfizer/BioNtech. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini). Le canton de Berne a reçu une nouvelle livraison du sérum de Pfizer/BioNtech. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini).

Le canton de Berne étend l’éligibilité à la vaccination contre le Covid-19. Dès à présent, les personnes des groupes F à L, c’est-à-dire le personnel de santé et les personnes vivant avec des personnes vulnérables, sont admises, ce qui représente environ 60'000 personnes dans le canton. A noter que les groupes A à E et O peuvent continuer à s’inscrire.


Rendez-vous supplémentaires disponibles

Dans le même temps, le canton de Berne indique dans son communiqué ce mardi qu’il met en ligne 30’000 rendez-vous supplémentaires pour 15’000 personnes, grâce à une nouvelle livraison du producteur Pfizer/BioNTech.


Changement dans la procédure

Les personnes admises à la vaccination ne doivent plus présenter de certificat attestant par exemple de maladies préexistantes. En outre, le canton suit les directives révisées de l’Office fédéral de la santé publique. Selon celui-ci, les personnes qui ont été infectées par le coronavirus doivent dorénavant être vaccinées six mois au plus tôt après leur guérison, contre trois auparavant. Une seule injection est nécessaire si ces personnes sont en mesure, par un résultat de test PCR ou par un ordre de mise en quarantaine de l’Office du médecin cantonal, de prouver qu’elles ont été infectées. Dans tous les cas, ces personnes doivent néanmoins réserver les deux dates. Lors du premier rendez-vous, la personne qui se fait vacciner et discute avec le professionnel de santé de la suite de la procédure. Si après l’avis du médecin, une seconde injection n’est pas nécessaire, la seconde date de vaccination sera libérée. /comm-lyg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus