À nouveau des jeunes délinquants au Foyer de Prêles ?

La députée UDC Anne-Caroline Graber a déposée une interpellation au Grand Conseil bernois ...
À nouveau des jeunes délinquants au Foyer de Prêles ?

La députée UDC Anne-Caroline Graber a déposée une interpellation au Grand Conseil bernois. Elle demande si le canton examine la possibilité de rouvrir l’établissement pour pallier le manque de places en milieu fermé pour les jeunes délinquants

L'ancien foyer d'éducation de Prêles pourrait-il à nouveau accueillir des jeunes délinquants? (Photo : archives) L'ancien foyer d'éducation de Prêles pourrait-il à nouveau accueillir des jeunes délinquants? (Photo : archives)

Et si le Foyer de Prêles accueillait à nouveau des jeunes délinquants ? C’est la question que pose Anne-Caroline Graber (UDC) dans une interpellation au Grand Conseil bernois. La députée de La Neuveville revient sur un reportage diffusé à la RTS le 28 avril, qui faisait état d’un manque de places en milieu fermé pour les jeunes délinquants de Suisse romande. Dans cette émission, un projet du canton de Berne est évoqué, qui porte sur la création de 22 places pour jeunes délinquants et de 4 places pour jeunes femmes d’ici 2024. Anne-Caroline Graber tire aussi un parallèle avec une augmentation de la délinquance juvénile constatée ces dernières années.


Réaffectation à l’étude

Le Foyer d’éducation de Prêles a fermé en février 2016, en raison de la sous-occupation de la structure (70 places). Le canton prévoyait de le transformer en centre d’accueil pour requérants d’asile déboutés. Ce projet a été abandonné en 2019. La vente des bâtiments a été abordée, tout comme différents projets pour leur utilisation ou encore de les transformer en prison. Plus récemment, le Foyer de Prêles a été utilisé comme centre de quarantaine pour les malades du coronavirus. Mais son avenir concret est toujours en discussion. /cbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus