Au lendemain de l’orage

Une tempête d’une rare intensité s’est abattue mercredi soir sur de nombreuses communes du ...
Au lendemain de l’orage

Une tempête d’une rare intensité s’est abattue mercredi soir sur de nombreuses communes du Jura bernois. Au lendemain du déluge, les maires de Villeret et de St-Imier témoignent de la violence des intempéries

Dans certaines habitations à Villeret, l’eau est montée jusqu’à un mètre de haut. (Photo : auditeur reporter). Dans certaines habitations à Villeret, l’eau est montée jusqu’à un mètre de haut. (Photo : auditeur reporter).

« C’était l’apocalypse ». Les mots du maire de Villeret, Richard Habegger, au moment de décrire le déluge qui s’est abattu sur la région mercredi soir. Des orages d’une violence impressionnante ont frappé le Jura bernois avec de fortes précipitations de grêle créant rapidement le chaos sur les routes et aux abords des rivières et ruisseaux. L'eau a très rapidement envahi les artères de Villeret. La situation était « catastrophique » selon les propos du maire de la commune.

Richard Habegger : « Plus de 50 centimètres d’eau sur la place du village »

Du côté de St-Imier, l’ampleur des intempéries était moins importante qu’à Villeret, mais les dégâts sont quand même là. Le maire de St-Imier, Patrick Tanner, relève que plusieurs infrastructures communales et de nombreuses habitations ont été touchées par les orages.

Patrick Tanner : « Des millions de litres d’eau qui s’abattent en une demi-heure »

Plusieurs centaines d’annonces

La police bernoise a communiqué à RJB ce jeudi que sur les 800 annonces reçues mercredi entre 18h et 22h, 500 concernaient le Jura bernois. La plupart des annonces signalaient des bâtiments inondés, des rues ou des places submergées. Il y a eu également des appels pour avertir des glissements terrain.

Au niveau local, la Birse et la Suze sont sorties de leur lit. Les lignes de chemin de fer entre Moutier et Crémines et entre Courtelary et Péry Reuchenette sont toujours bloquées. Des bus de remplacements ont été mis en place entre ses localités. La route cantonale à Sorvilier et la route principale à Uetendorf ont été temporairement fermées en raison de glissements de terrain. Des tronçons de l'A16 ont encore été fermés en raison de la forte grêle. Des voitures y ont été bloquées pendant plusieurs heures. Dans ces cas, également, des fermetures sont toujours actuelles. La police précise toutefois qu’aucun blessé n’est à déplorer.

Les pompiers à la rescousse

Face aux intempéries qui se sont abattus sur le Jura bernois mercredi soir, les pompiers de Moutier se sont tous mobilisés. En début de soirée, ils ont eu le renfort des pompiers de Cornet, une aide bienvenue et nécessaire pour répondre aux nombreux appels d’aides.

Jusqu’à cinq heures jeudi matin, les pompiers s’afféraient à évacuer les lieux inondés et s’occuper des plus de 200 demandes d’aides. Si la situation tend à se normaliser, les pompiers de Moutier ne sont pas près d’avoir terminé leurs interventions. /lge-clp-nmy

Les explications de Frédéric Maret, commandant du centre de renfort de Moutier :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus