Depuis dix ans à l’UNESCO

Les sites palafittiques préhistoriques fêtent les dix ans de leur inscription au patrimoine ...
Depuis dix ans à l’UNESCO

Les sites palafittiques préhistoriques fêtent les dix ans de leur inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur les 111 lieux inscrits, 56 se trouvent en Suisse. Un patrimoine qu’il faut protéger

Exemple de maisons palafittiques, ici au Laténium à Hauterive (NE). (image: archives) Exemple de maisons palafittiques, ici au Laténium à Hauterive (NE). (image: archives)

Dix ans que les sites palafittiques préhistoriques sont reconnus par l’UNESCO. Ce 27 juin 2021 marque le 10ème anniversaire de l’inscription au patrimoine mondial. Cette liste contient 111 sites répartis entre la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la France, l’Italie et la Slovénie. Ces lieux témoins permettre de représenter plus de 1000 sites palafittiques connus du Néolithiques et de l’âge du Bronze.

Concernant les 56 sites répartis au bord des lacs suisses et des anciens marais, leur conservation dans une environnement humide permet aujourd’hui encore d’offrir un aperçu unique de la vie des « lacustres », ces premières communautés agricoles de la région alpine.

Sonia Wüthrich, archéologue cantonale neuchâteloise : « notre rôle, c’est d’assurer leur sauvegarde à long terme »

Cette inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO est une fierté pour la Suisse, qui a largement piloté le dossier il y a dix ans. Il s’agit aussi de conserver les sites « tel quels », afin de garantir que les générations futures pourront toujours bénéficier de ces sites comme témoins de la vie passée. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus