La piscine de St-Imier reste fermée face au risque de fuite de chlore gazeux

Le système de filtration et chloration a été mis à l’arrêt depuis mercredi pour éviter des ...
La piscine de St-Imier reste fermée face au risque de fuite de chlore gazeux

Le système de filtration et chloration a été mis à l’arrêt depuis mercredi pour éviter des risques de fuite de chlore gazeux, un gaz potentiellement mortel. Aucun usager n’a été exposé à un danger selon les autorités

Le bassin est fermé, mais les espaces verts et la buvette resteront ouverts. Le bassin est fermé, mais les espaces verts et la buvette resteront ouverts.

La piscine de St-Imier va rester fermer pour une durée indéterminée après un problème technique survenu en début de semaine. L’établissement a été fermé en urgence lundi, puis à nouveau mercredi, en raison d’une saturation des bassins et des locaux en chlore provoquée par un filtre à charbon qui s’est bouché pour une raison encore non élucidée. Des investigations techniques sont encore en cours et l’audit d’un ingénieur est attendu. Ses conclusions dicteront la durée de fermeture nécessaire mais aussi les éventuels travaux à envisager.


Un gaz mortel si on en inhale les particules

Car l’incident n’est pas à prendre à la légère et aurait pu avoir de graves conséquences. Il a entraîné une surpression du circuit et donc des fuites dans les conduites de chlore. Problème, la piscine de St-Imier utilise encore un système vieux de 40 ans au chlore gazeux. « C’est un gaz létal. Ce sont des particules volatiles qui vont se diffuser dans l’air et nos locaux, donc pas seulement dans l’eau. Cela aurait pu avoir de grandes conséquences pour nos collaborateurs s’ils avaient inhalé ces particules en quantité. En cas de fuite importante, cela peut nécessiter d’évacuer les habitants jusqu’à 300 mètres autour de la piscine. On ne pouvait pas prendre ce risque », explique Jessica Renfer, cheffe du service Bâtiments et infrastructure sportives à la municipalité de St-Imier.

Jessica Renfer : « On ne peut pas prendre de risque »

Selon les autorités, aucun baigneur, même lors de la réouverture partielle mardi dernier, n’a été exposé à un quelconque danger, les niveaux de chlore ayant été rigoureusement contrôlés. Une collaboratrice a quand même dû passer un contrôle médical par mesure de précaution. L’origine du dysfonctionnement n’étant pas établie avec certitude, les experts ont jugé plus prudent de fermer les bassins alors que la piscine stocke en permanence 250kg de ce chlore gazeux. Ce produit est d’ailleurs désormais interdit et seules les anciennes installations (dont la piscine de St-Imier) ont encore le droit de fonctionner en vertu du droit acquis. L’ingénieur attendu mercredi prochain sur le site pourrait donc vraisemblablement préconiser un changement complet du système de filtration et chloration.

Olivier Zimmermann : « Potentiellement, il faut changer toute l'installation »

« S’il faut changer l’installation, il faudra clairement abandonner le chlore gazeux. Potentiellement il faut tout changer, le système de tuyauterie, cela peut aussi toucher les bassins. Dans ce cas-là, on peut envisager un projet de refonte complète de la piscine », avance Olivier Zimmermann, conseiller municipal à St-Imier. Si la piscine est pour l’heure officiellement fermée pour une durée « indéterminée », il paraît peu probable de la voir rouvrir cet été au vu des éléments communiqués ce vendredi. Par conséquent, les usagers qui dispose d’un abonnement pour la saison estivale peuvent d’ores et déjà demander son remboursement auprès de la commune. Les espaces verts autour de la piscine ainsi la buvette resteront néanmoins ouverts, quelques activités devraient y être organisées durant l’été. /jpi

La fermeture risque de durer... La fermeture risque de durer...


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus