Un camp musical attendu avec impatience

La traditionnel camp des jeunes de la Fédération jurassienne de Musique a pu avoir lieu du ...
Un camp musical attendu avec impatience

La traditionnel camp des jeunes de la Fédération jurassienne de Musique a pu avoir lieu du 5 au 9 juillet à Charmey. Un rendez-vous attendu en période de pandémie, et un grand moment de plaisir au final

Les 80 participants au camp des jeunes de la FJM n'ont pas boudé leur plaisir. (Photo : FJM) Les 80 participants au camp des jeunes de la FJM n'ont pas boudé leur plaisir. (Photo : FJM)

La Fédération jurassienne de musique revit. Son traditionnel camp des jeunes a pu avoir lieu du 5 au 9 juillet. C’était à Charmey dans le canton de Fribourg. Plus de 80 participants du Jura, du Jura bernois et de Bienne ont pu profiter de ces quelques jours de partage, dans des conditions pratiquement normales. Les organisateurs ont décidé de se lancer il y a quelques semaines. Ils étaient convaincu, mais ce n’était pas cousu d’avance comme l'explique la responsable du camp Delphine Paratte  :

« Tout le monde avait besoin de pouvoir respirer »

Emile Sanglard était l’un des co-directeurs du camp à Charmey. Vendredi, au retour du car dans la région, il a expliqué son ressenti. En résumé : du bonheur à l'état pur :

« C’est vraiment une résurrection »

. Un concert a eu lieu vendredi à Glovelier pour clôturer la semaine de camp. Seul bémol : la capacité de la salle a été réduite à deux tiers. Mais peu importe : c’est la musique qui a triomphé. Avec l’espoir de vivre un retour à la normalité totale ces prochains mois. /lge-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus