La prison pour les jeunes braqueurs

Les quatre auteurs d'un brigandage en 2019 dans la vallée de Tavannes ont été condamnés vendredi ...
La prison pour les jeunes braqueurs

Les quatre auteurs d'un brigandage en 2019 dans la vallée de Tavannes ont été condamnés vendredi à Moutier. Ils écopent de peines privatives de liberté

Le tribunal de Moutier a rendu son verdict vendredi après deux semaines d'audience. Le tribunal de Moutier a rendu son verdict vendredi après deux semaines d'audience.

Quatre jeunes condamnés à des peines de prison fermes après un brigandage particulièrement violent. En 2019, ils s’en étaient pris à un dealer, chez lui, dans la Vallée de Tavannes. Les malfrats avaient pour but de lui dérober du cannabis notamment. Devant la justice, ils devaient répondre de brigandage avec circonstances aggravantes. Le Tribunal régional Jura bernois-Seeland a rendu son verdict cet après-midi à Moutier en présence d'un important dispositif policier et après un long procès qui s'était ouvert le 5 juillet.


Ligoté, menacé, battu

Ils savaient tous ce qu’ils allaient faire, ils l’ont fait jusqu’au bout, par appât du gain, et sans jamais se désolidariser des actes des autres. Le président du tribunal Josselin Richard a relevé l’attitude particulièrement inquiétante des quatre prévenus, qui se sont lancés pour un prétexte totalement égoïste dans une opération braquage ultra violente chez la victime. Une violence physique, psychologique, tout ça pour un butin risible. Ils espéraient des kilos de drogue et de l’or : ils sont repartis avec 50 grammes de cannabis et quelques valeurs. Le lésé a été ligoté, battu, menacé, humilié. Des faits que le tribunal a rappelé, provoquant l’émotion d’une proche de la victime. Une brutalité extrême que les prévenus n’ont cessé de minimiser pendant la procédure, parfois même en s’accusant les uns les autres. Une attitude reprochée par Josselin Richard, et qui remet en question la crédibilité de chacun.

Le tribunal est clair : le brigandage avec circonstances aggravantes doit être retenu. Pour les quatre auteurs, la suite des aventures se passera derrière les barreaux. Trois des jeunes hommes écopent de peines fermes de prison, elles vont de 30 à 44 mois de réclusion. Le quatrième a vu une partie de sa peine assortie d’un sursis. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus