Gens du voyage expulsés à Bienne

Les autorités ont procédé à l’expulsion de gens du voyage qui occupaient un terrain proche ...
Gens du voyage expulsés à Bienne

Les autorités ont procédé à l’expulsion de gens du voyage qui occupaient un terrain proche de la Tissot Arena depuis le mois de juin

Des gens du voyage s'étaient installés sur un terrain au sud de la patinoire Tissot Arena à Bienne. (Photo : Google maps / 2019). Des gens du voyage s'étaient installés sur un terrain au sud de la patinoire Tissot Arena à Bienne. (Photo : Google maps / 2019).

La Ville de Bienne a procédé à l'expulsion de gens du voyage qui occupaient un terrain au sud de la patinoire Tissot Arena depuis juin. Elle a auparavant utilisé tous les moyens de droit possibles pour parvenir à ses fins, indique-t-elle dans un communiqué vendredi.

Les gens du voyage risquaient de voir leur véhicule remorqué mercredi, ont précisé vendredi les autorités biennoises. Ils ont par conséquent intégralement quitté les lieux mardi soir. Un premier délai pour partir avait été fixé au 30 juin, délai qui n'a pas été respecté. Selon le conseiller municipal biennois en charge de l'action sociale et de la sécurité Beat Feurer, un remorquage aurait été une première en matière d'expulsion pour les autorités :

« Nous étions prêts à aller jusqu’au bout »

La Ville de Bienne a chargé la Police cantonale bernoise au terme du délai d’enregistrer les données personnelles des personnes concernées. Elle a demandé encore à la section civile du Tribunal régional du Jura bernois-Seeland d’édicter un ordre d’évacuation à leur intention.


Feuilleton judiciaire

Le Tribunal régional a donné suite à la demande et rendu un ordre d’évacuation, mais rien ne s'est passé. Le nombre de gens du voyage installés sur le terrain concerné a même augmenté en date du 10 juillet. La Ville de Bienne a engagé alors une nouvelle procédure conduisant à un ordre d'expulsion judiciaire.

Sur cette base, environ la moitié des gens du voyage a quitté le terrain il y a quelques jours pour reprendre la route. Les autres personnes sont parties mardi soir sous la pression de forces de police mobilisées. L'accès à la zone est désormais bloqué au moyen d’éléments de construction, a précisé la Ville de Bienne.

« C’est important de montrer le processus »

A noter qu'un petit groupe de gens du voyage est revenu durant la nuit de mardi à mercredi et s’est installé près de la gare des Champs-de-Boujean. A 08h30, la police cantonale les a mis à l'amende avant de leur ordonner de quitter le site. /ATS-gtr-oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus