Pas d'augmentation du débit à la sortie du lac de Bienne

La question d’une nouvelle augmentation du début de sortie au barrage de régulation de Port ...
Pas d'augmentation du débit à la sortie du lac de Bienne

La question d’une nouvelle augmentation du début de sortie au barrage de régulation de Port a été tranchée jeudi lors d’une conférence entre des représentants de la Ville de Bienne et du canton de Berne

Des pompes rejettent l'eau du lac dans le port lors de la montée de l'eau du lac de Bienne suite aux fortes précipitations des derniers jours le vendredi 16 juillet 2021 à Bienne. (Photo : KEYSTONE).  Des pompes rejettent l'eau du lac dans le port lors de la montée de l'eau du lac de Bienne suite aux fortes précipitations des derniers jours le vendredi 16 juillet 2021 à Bienne. (Photo : KEYSTONE). 

La Ville de Bienne doit composer avec l’impossibilité d’accroître davantage le débit de l'eau à la sortie du lac de Bienne, après les récentes crues record ayant affecté la région des Trois-Lacs. Elle se plie à la décision arrêtée par le canton de Berne.

La décision a été discutée par des représentants du canton de Berne et de la Ville de Bienne lors d'une conférence téléphonique tenue jeudi, ont indiqué vendredi les deux collectivités publiques. Ils y ont fait le point et étudié la question d’une nouvelle augmentation du débit de sortie au barrage de régulation de Port.

Les représentants biennois ont prié le canton d’augmenter le débit, dans la mesure où le niveau du lac de Bienne ne descend que lentement après le dépassement du niveau de crue il y a un peu plus d'une semaine, relate le communiqué commun. Une situation qui prévaut également pour les lacs de Neuchâtel et de Morat.


Débit déjà relevé

Le 16 juillet, le Service de régulation des eaux a déjà demandé d'accroître le débit maximal autorisé à la sortie du lac de Bienne de 650 m3 par seconde à 750 m3 par seconde, rappelé le conseiller d’Etat Christoph Neuhaus. Pour l'heure, l’écoulement dans l’Aar au barrage de Port s’élève à 750 m3 par seconde.

Un volume insuffisant toutefois pour faire baisser le lac de Bienne plus rapidement. Le phénomène est dû entre autres aux volumes d’eau importants qui s’écoulent du lac de Neuchâtel dans le lac de Bienne. La situation inverse s’est produite durant la phase aiguë de la crue, évitant à la région de Bienne une montée encore plus forte.

La Ville de Bienne a pris acte des réserves exprimées par les spécialistes. Les dommages liés à une hausse du débit à la sortie du lac de Bienne pour les riverains et les infrastructures sur le canal de Nidau-Büren et sur l’Aar jusqu’à l’embouchure de l’Emme seraient plus importants en effet que le bénéfice potentiel.


Orages attendus

Si le temps reste sec ces prochains jours, le lac de Bienne devrait revenir à son niveau de crue (430,35 mètres d’altitude) vendredi soir, puis continuer de se vider. Une brève remontée ne peut cependant être exclue en raison des orages attendus ce week-end, avertit le communiqué.

Ailleurs dans le canton, la situation s'est largement normalisée après les inondations survenues dans l'Oberland bernois. Selon les experts, les orages prévus pour le week-end ne devraient pas entraîner une forte hausse du lac de Thoune, qui se situe actuellement à 557,85 mètres et que l'Aar traverse aussi.

Les travaux de nettoyage et de déblaiement du plan d'eau devaient s'achever en outre dans la journée de vendredi. En raison des orages annoncés accompagnés de rafales, les mesures de précaution habituelles s'appliquent pour la population, notamment ne pas se tenir sous les arbres, sachant que le sol est détrempé. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus