Une semaine du cheval allégée, mais maintenue

Le Marché-Concours n'a pas lieu pour la deuxième année consécutive à cause de la pandémie, ...
Une semaine du cheval allégée, mais maintenue

Le Marché-Concours n'a pas lieu pour la deuxième année consécutive à cause de la pandémie, mais les organisateurs de la manifestation ont tout de même tenu à maintenir la semaine du cheval franches-montagnes

Au programme de cette semaine du cheval, les concours de poulains ont lieu tous les jours dans divers villages franc-montagnards. Au programme de cette semaine du cheval, les concours de poulains ont lieu tous les jours dans divers villages franc-montagnards.

Le cheval franches-montagnes retrouve le devant de la scène : même si le Marché-Concours n’a pas lieu pour la deuxième année consécutive à cause la pandémie, les organisateurs ont tout de même voulu marquer le coup. La semaine du cheval a débuté dimanche 1er août et se terminera samedi 7 août. Edgar Sauser, responsable de l’événement, s’en réjouit autant que faire se peut : « Nous souhaitions ramener des chevaux autour de la halle cantine à Saignelégier et montrer que le Marché-Concours n’est pas mort. On travaille dans les coulisses et on essaie de faire ce qu’on peut malgré les restrictions sanitaires. »


Evénements en extérieur

Au programme, une version allégée de la traditionnelle semaine du cheval : quelques présentations de quadrilles, une démonstration des colonnes de train de l'armée suisse et des moments de partage et de rencontre en extérieur, pour respecter les mesures sanitaires : « On est limité à 500 personnes en extérieur et on ne pense pas les atteindre », admet Edgar Sauser. Ainsi, la halle cantine restera vide de monde cette année.


Quadrilles tributaires de la météo

Les yeux rivés au ciel, les organisateurs espèrent donc que la pluie ne se fera pas trop présente ces prochains jours. « Si le terrain est trop mouillé, on devra annuler la présentation des chars attelés mercredi, ça ferait trop de dégats sur la piste », déplore Edgar Sauser. « Ce serait vraiment dommage, vu tout le travail qui a été entrepris pour ces quadrilles. » Daniel Jacod a réuni une cinquantaine de cavaliers et autres atteleurs, et autant de chevaux, qui s'entrainent depuis plusieurs semaines en extérieur. « Les passionnés de chevaux attendaient vraiment de pouvoir refaire des activités ensemble », déclare-t-il, avant d'ajouter que les quadrilles montés devraient pouvoir se présenter coûte que coûte. La décision sera prise mercredi, pour garder espoir jusqu'au bout. Deux autres présentations sont prévues vendredi et samedi.


Concours de poulains quotidiens

La semaine du cheval est aussi rythmée par les concours de poulains. Cette année, les deux syndicats du Haut-Plateau (le syndicat Franches-Montagnes et le syndicat du Haut-Plateau montagnard) se sont accordés pour organiser les concours la même semaine, et la clore par un championnat inter-syndicats sur la place de la halle cantine. De quoi attirer des éleveurs et assurer un tant soit peu le spectacle. /cto 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus