Le maire de St-Imier démissionne pour accueillir Moutier dans le Jura

Patrick Tanner quitte son poste à la tête de la commune imérienne après sa nomination en tant ...
Le maire de St-Imier démissionne pour accueillir Moutier dans le Jura

Patrick Tanner quitte son poste à la tête de la commune imérienne après sa nomination en tant que responsable de l’accueil de la cité prévôtoise dans le canton du Jura

Patrick Tanner a été nommé responsable de l'accueil de la ville de Moutier. Patrick Tanner a été nommé responsable de l'accueil de la ville de Moutier.

Patrick Tanner abandonne sa casquette de maire de St-Imier pour porter celle de responsable du transfert de Moutier dans le Jura. Il a été nommé vendredi par le Gouvernement jurassien. Il prendra ses fonctions progressivement dès le mois de septembre et quittera son poste de maire au 31 octobre. Une élection complémentaire devra être organisée à St-Imier. Elle pourrait avoir lieu le 28 novembre.

Âgé de 42 ans, Patrick Tanner compte vingt ans d’engagement dans la vie publique de St-Imier dont il est à la tête depuis 2015. Il préside aussi le Réseau des villes de l’Arc jurassien. L’élu du parti libre Alternative régionale et communale (ARC) justifie son départ de la mairie par le climat politique qui règne au sein de la commune et qui ne « correspond plus à mes valeurs ». Il ne cache pas que le refus de la fusion du Haut-Vallon l’automne passé l’a « affecté, blessé, heurté », notamment en raison de la « campagne dénigrante ».

Invité du journal de 12h15 sur RJB, il a reconnu que le fait que le maire de St-Imier préfère quitter son poste pour aider à intégrer Moutier dans le Jura plutôt que de rester en place pour développer la future plus grande commune du Jura bernois « peut surprendre. Toutefois, dans la vie, il faut savoir changer, faire le saut dans le vide. Ce moment en est un », a déclaré Patrick Tanner avant d’ajouter : « J’ai un pincement au cœur de quitter la fonction de maire, mais je me lance dans un défi unique et captivant ».


À la recherche de consensus

Patrick Tanner ne partira pas vivre dans le Jura et estime que ce n’est pas un inconvénient pour sa mission future. « J’espère que ça heurtera le moins de monde de possible », dit-il. S’il reconnait que « certaines négociations seront difficiles, le but est de trouver un dialogue, des solutions constructives, positives dans l’intérêt de la ville de Moutier, mais aussi du canton du Jura et puis finalement, plus globalement, de l’ensemble de la région jurassienne », a indiqué sur RJB le nouveau responsable de l’accueil de la cité prévôtoise. Patrick Tanner entend miser sur son caractère consensuel lors des futures négociations.

Une nomination saluée

Contacté vendredi, le président de la délégation aux affaires jurassiennes du Conseil municipal de Moutier, Valentin Zuber, parle d’un choix de haut vol et d’un très bon signal de la part du Gouvernement jurassien. « Patrick Tanner est quelqu’un d’extrêmement compétent avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité », a-t-il déclaré à notre rédaction. Pour rappel, le canton de Berne a, de son côté, nommé Mario Annoni pour se charger du départ de Moutier dans le Jura. /alr-clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus