Tramelan : Les Lucioles entre les mains de la municipalité

Le Conseil général s’est prononcé lundi soir largement en faveur d’un crédit de plus d’un demi-million ...
Tramelan : Les Lucioles entre les mains de la municipalité

Le Conseil général s’est prononcé lundi soir largement en faveur d’un crédit de plus d’un demi-million de francs pour l’intégration de la Maison de l’Enfance « Les Lucioles » sous l’autorité communale. Le projet n’a néanmoins pas échappé aux critiques

La
municipalité de Tramelan a en outre lancé les discussions sur le déménagement
de l’infrastructure. Ce projet pourrait permettre de doubler la capacité
d’accueil. (Photo: Municipalité de Tramelan) La municipalité de Tramelan a en outre lancé les discussions sur le déménagement de l’infrastructure. Ce projet pourrait permettre de doubler la capacité d’accueil. (Photo: Municipalité de Tramelan)

« Promouvoir Tramelan comme ville des familles ». Tel est l’objectif de la municipalité qui s’apprête à accueillir la Maison de l’Enfance « Les Lucioles » sous son autorité.

Ce projet était au cœur des discussions lundi soir. Le Conseil général a accepté une enveloppe de 659'000 francs, destiné à l’intégration de la crèche dans le giron communal. Ces charges ne correspondent toutefois pas aux coûts réels investis par la municipalité de Tramelan. Celle-ci estime également des revenus à hauteur de 542'000 francs, entre la facturation aux parents, les repas et les remboursements liés aux bons de garde. Au bout du compte, les dépenses à la charge de la commune s’élèveront à un peu moins de 200'000 francs pour l’année 2022.

Pour rappel, le comité de la crèche « Les Lucioles » avait annoncé au Conseil municipal, début 2020, vouloir cesser ses activités d’ici au 31 décembre de cette année. Dans un souci de renforcer l’offre de services aux familles, l’Exécutif s’est d’emblée emparé du dossier pour assurer la pérennité de la structure d’accueil.

Si le crédit a été largement accepté, certains élus du parti socialiste ont tout de même émis quelques réserves sur la stratégie adoptée. Cristian Hasler :

Cristian Hasler : « On aurait préféré conserver une société indépendante »

L'élu du PS estime que, pour la pérennité de la crèche, son financement doit être garanti sur les prochaines années. Il craint par ailleurs que des crèches privées ne puissent se développer à l'avenir. 

Avec ce crédit, la Municipalité veut garantir aux parents déjà inscrits des frais identiques à ceux d’aujourd’hui. La population sera appelée à voter le 28 novembre 2021.

En parallèle, un projet d’agrandissement de l’infrastructure est déjà en cours de discussion. En collaboration avec un investisseur privé, les autorités projettent d’installer la crèche dans un nouveau bâtiment. Le permis de construire est en phase de dépôt. Ce déménagement permettra d’accueillir jusqu’à 40 enfants contre 20 actuellement.

Les autres décisions en bref

Lundi soir, les élus du Conseil général ont accepté à l’unanimité l’adhésion de Tramelan au syndicat d’épuration des eaux de Tavannes et environs ainsi que le raccordement des eaux usées de Tramelan à la STEP de Loveresse. Une initiative qui tombe à point nommé selon les porteurs du projet, puisque l’actuelle station d’épuration de la commune arrive à bout de course.

Le législatif s’est également prononcé en faveur d’un crédit de de 204'350.73 francs pour le réaménagement de la buvette et de la terrasse de la piscine du Château. Le lieu de restauration sera indépendant des bassins, de sorte à pouvoir prolonger ses heures d’ouverture, notamment. C’est un oui également pour un crédit de 150'000 francs destiné à la réfection du passage à niveau du Genièvre. /ddc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus