La police se prépare aux manifestations sur le certificat covid

Des rassemblements pro et anti pass sanitaire devraient avoir lieu jeudi en ville de Berne ...
La police se prépare aux manifestations sur le certificat covid

Des rassemblements pro et anti pass sanitaire devraient avoir lieu jeudi en ville de Berne. Les forces de l'ordre s'attendent à des tensions et à devoir disperser les foules

Lors de la dernière manifestation dans la Ville de Berne, la police avait fait usage de lance-eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc (Photo : illustration). Lors de la dernière manifestation dans la Ville de Berne, la police avait fait usage de lance-eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc (Photo : illustration).

La tension est à son comble autour des manifestations anti-covid jeudi à Berme. La police cantonale se prépare à une journée tendue. Une manifestation non-autorisée contre le certificat covid est prévue jeudi dans la capitale. Des contre-manifestations pourraient également avoir lieu au même moment. La police craint de nouvelles tensions après les débordements de jeudi dernier où elle a fait usage de lances-eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc.

C’est une mesure très rare que prend la police cantonale en prévision des manifestations de jeudi soir. La quasi-totalité des postes seront fermés. Seuls cinq lieux resteront ouverts, notamment ceux de Bienne et de Moutier. Objectif : avoir une grande quantité d’agents prêts à intervenir rapidement en cas de débordements.

La police se prépare aussi à faire face à des affrontements. Si une contre-manifestation hostile à celle des anti-pass sanitaire a lieu. des bagarres pourraient éclater entre les deux groupes.

La mobilisation des forces de l’ordre doit également garantir la sécurité publique. Les rues sont aussi fréquentées par des personnes sans lien avec les rassemblements. La police recommande toutefois à la population d’éviter tout regroupement au centre-ville jeudi.

La ville de Berne l’a redit mercredi, elle ne tolère plus de manifestations non-autorisées. La police se tient donc prête à disperser tout rassemblement. Des négociations ont eu lieu mardi entre les autorités de la ville et les groupes anti-pass sanitaire. Finalement, aucun accord n’a abouti. /comm-vcu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus