De la BD au jeu vidéo

Le festival de bande dessinée Tramlabulle au CIP à Tramelan a accueilli les 25 et 26 septembre ...
De la BD au jeu vidéo

Le festival de bande dessinée Tramlabulle au CIP à Tramelan a accueilli les 25 et 26 septembre amateurs de ce genre littéraire et bédéastes. Parmi ces derniers : Swan Keller. Il y a présenté notamment le concept de l’art narratif

D’abord spécialisé dans la BD, c’est dans l’illustration de jeux vidéo que
Swan Keller a décidé de se diriger. (Photos : archives) D’abord spécialisé dans la BD, c’est dans l’illustration de jeux vidéo que Swan Keller a décidé de se diriger. (Photos : archives)

Raconter une histoire seulement avec des dessins. C'est le principe de l’art narratif, présenté les 25 et 26 septembre au CIP à Tramelan. La 24e édition du festival de bande dessinée Tramlabulle a accueilli bédéastes et amateurs de ce genre littéraire.

Et parmi les artistes qui étaient présents : Swan Keller, illustrateur et spécialiste en développement visuel. Sa spécialité était d’abord la BD mais il s’est peu à peu découvert une passion pour le dessin dans les jeux vidéo. Ces deux genres répondent aux règles d’un même art : l’art narratif. Swan Keller nous explique ce concept en détail:

Swan Keller : « C'est comprendre les émotions du personnages »

Si la bande dessinée et le jeu vidéo sont deux genres a priori incomparables, ils ont tout de même plusieurs points communs:

Swan Keller : « Dans les deux cas, on va créer un univers et un personnage »

Pour l'illustrateur, une bonne BD doit pouvoir être comprise sans ses bulles de textes, d’où l’importance de l’art narratif visuel. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus