Macolin se prépare à la géothermie

Les travaux de rénovations de l’office fédéral du sport devraient mettre en place de la géothermie ...
Macolin se prépare à la géothermie

Les travaux de rénovations de l’office fédéral du sport devraient mettre en place du chauffage grâce à la géothermie. Des analyses restent encore à faire et les forages attendront 2025

Les travaux de rénovation de l’office fédéral du sport sont l’occasion
de passer au système géothermique pour le chauffage (Photo : OFSPO) Les travaux de rénovation de l’office fédéral du sport sont l’occasion de passer au système géothermique pour le chauffage (Photo : OFSPO)

L’office fédéral du sport à Macolin sera bientôt chauffé grâce à la géothermie. Les bâtiments sont en pleine rénovation, l’occasion de revoir le système de chauffage des infrastructures.  La géothermie permettra de réduire de plus de 90% les émissions de C02 de l’institution. Le principe vise à aller chercher l'énergie présente dans les sols à une certaine profondeur pour la transformer en chaleur.  Le sous-sol de Macolin devrait contenir les réserves d’eau nécessaires à ce projet. Mais pour en être sûr, plusieurs analyses sont encore nécessaires.

Les premiers travaux ont bien débuté, mais il faudra être patient. Le forage ne devrait pas se faire avant 2025 et si tout va bien la mise en service du chauffage est prévue pour 2027. La mairesse d’Evilard-Macolin, Madeleine Deckert détaille l’agenda des travaux qui ont débuté cette année :

« C'est seulement en 2025 qu'on saura si c'est même possible d'utiliser cette technique de chauffage »

Attendre encore quatre ans pour faire les forages, ça peut paraître long. Les deux excavations devraient descendre jusqu’à 1300 mètres et il faut être certain de l’endroit où se trouve l’eau et les quantités qui sont utilisables. Madeleine Deckert défend ces longs délais, au vu de toutes les données à récolter :

« On ne peut pas faire différents endroits, il faut vraiment trouver le bon endroit »

L’arc jurassien serait un terrain assez propice à la géothermie, mais toutes les profondeurs ne se valent pas. Si le forage n'est pas assez profond, les risques d’atterrir sur une réserve d’eau potable sont trop importants. Lors d'une séance publique sur le projet organisée la semaine passée, plusieurs habitants ont manifesté leur souhait de pouvoir se relier à ce réseau si la situation le permet :

« À Macolin on est dans une zone de protection pour la géothermie des privés »

Le projet de géothermie reste encore dépendant des résultats des analyses. Si le tout devait tomber à l’eau, un plan B de chauffage avec de la sciure de bois est au programme. /vcu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus