Le prix du gaz s’envole

Les coûts de cette ressource énergétique ont atteint des chiffres inédits. Dans la région de ...
Le prix du gaz s’envole

Les coûts de cette ressource énergétique ont atteint des chiffres inédits. Dans la région de Bienne, les foyers verront leur facture s’alourdir de 65% par rapport à l’hiver dernier

Alors que le prix du gaz par kilowattheure fluctue généralement entre 4
et 8 centimes, il atteint 11,2 centimes pour fin 2021, un record. (Photo : illustration) Alors que le prix du gaz par kilowattheure fluctue généralement entre 4 et 8 centimes, il atteint 11,2 centimes pour fin 2021, un record. (Photo : illustration)

Les Biennois verront bientôt leur facture de gaz prendre l’ascenseur. Cette ressource énergétique a atteint des prix inédits à l’échelle mondiale. Le fournisseur d’énergie Energie Service Biel/Bienne (ESB) a donc annoncé à la presse vendredi une hausse du prix du gaz de 3,35 centimes par kilowattheure au premier décembre, soit 65% de plus que l’hiver dernier.

Cette augmentation survient après celle du pétrole, qui a également atteint des chiffres records. La faute à la reprise économique après l’arrêt lié à la pandémie. La dernière saison hivernale, particulièrement longue et froide, a également eu un impact sur les stocks européens en énergie, a expliqué Martin Kamber, directeur marketing et vente d’ESB.

Martin Kamber : « La demande a explosé en Chine en raison de la baisse de production du charbon dans ce pays »

Anticiper pour limiter la hausse

Mais cette hausse conséquente a pu être atténuée grâce à la stratégie d’achat d’ESB. Le fournisseur s'est déjà procuré une partie de cette ressource au printemps dernier à un prix plus favorable, a ajouté Martin Kamber. Etant donné que l’ensemble du gaz ne peut pas être acquis au préalable, une part de cette énergie doit tout de même être achetée à court terme.

Martin Kamber : « Nous allons poursuivre cette stratégie dans les prochains mois »

Pour illustration, une famille qui habite dans un appartement de quatre pièces et demi chauffé au gaz avec une consommation annuelle de 20'000 kilowattheures devra payer 670 francs de plus. Mais pour éviter un décompte final annuel exorbitant, ESB a décidé de répartir ces frais sur l’année en augmentant de 30% les factures partielles de gaz dès le premier décembre.

Difficile pour l’heure de dire si cette hausse est vouée à se poursuivre durant les mois à venir. ESB refera un pointage en février prochain et ajustera ses prix en fonction du marché. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes