Harcèlement au travail : se former pour mieux réagir

Une journée de formation continue sur cette thématique s’est déroulée jeudi au CIP à Tramelan ...
Harcèlement au travail : se former pour mieux réagir

Une journée de formation continue sur cette thématique s’est déroulée jeudi au CIP à Tramelan. Organisée par le deuxième Observatoire de Genève, elle s’adressait notamment aux cadres d’entreprises

Thématiser les problématiques du harcèlement sexuel, psychologique et des violences sur le lieu de travail. Tel est le but de la formation continue qui a occupé le CIP à Tramelan. (Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY) Thématiser les problématiques du harcèlement sexuel, psychologique et des violences sur le lieu de travail. Tel est le but de la formation continue qui a occupé le CIP à Tramelan. (Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Un geste déplacé, un commentaire désobligeant ou une surcharge de travail : le harcèlement dans le cadre professionnel n’est pas un phénomène nouveau. Mais aujourd’hui, il est possible pour les entreprises de se former pour le prévenir ou du moins réagir au mieux.

Une formation continue s’est déroulée jeudi au CIP à Tramelan durant toute la journée. Elle s’adressait aux personnes qui ont une fonction d’encadrement. Au programme : des explications théoriques mais aussi des discussions en groupe sur des cas réels.

Laetitia Carreras faisait partie des intervenants lors de cette journée. Elle est co-responsable du centre de compétence en matière de harcèlement au 2ème Observatoire. Des formes de harcèlement au travail, il en existe plusieurs. « Il peut être sexuel ou psychologique, parfois même les deux », explique la spécialiste. Il peut prendre toute une série de manifestations, des propos, jusqu’à l’attitude.

Laetitia Carreras : « Dans la définition du harcèlement sexuel au travail, il y a la notion du ressenti de la victime »

Ce phénomène ne date pas d’hier. Mais aujourd’hui, on en parle davantage que par le passé, raconte Laetitia Carreras. « Il y a également une parole qui a été très longtemps invisibilisée ».

Laetitia Carreras : « Aujourd’hui, il y a davantage de prise en compte de ces réalités »

La formation au CIP à Tramelan s’est suivie jeudi soir d’une table ronde sur ce sujet. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus