Le bilan en demi-teinte de la COP26

Les annonces de la conférence mondiale sur les changements climatiques n’ont pas convaincu ...
Le bilan en demi-teinte de la COP26

Les annonces de la conférence mondiale sur les changements climatiques n’ont pas convaincu les défenseurs de l’environnement. Professeure de climatologie à l’Université de Neuchâtel et à l’Institut fédéral de recherches WSL, Martine Rebetez partage ce point de vue

La COP26 s'est terminé samedi soir à Glasgow par la conclusion d'un accord atténué. (Photo : EPA/ROBERT PERRY). La COP26 s'est terminé samedi soir à Glasgow par la conclusion d'un accord atténué. (Photo : EPA/ROBERT PERRY).

Les leaders du monde entier étaient réunis durant deux semaines à Glasgow pour parler du réchauffement climatique. La COP26 s’est terminée dimanche dans la ville écossaise sur un bilan est plutôt contrasté. La Chine et l’Inde ont torpillé au dernier moment le projet de déclaration finale. Conséquence : le monde se dirigera plutôt vers une réduction progressive de l’utilisation du charbon alors qu’une sortie pure et simple était espérée. De nombreuses voix se sont d’ailleurs élevées pour dénoncer une COP26 peu ambitieuse. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, estime à ce titre que « la catastrophe climatique frappe toujours à la porte ». Un constat que partage Martine Rebetez, professeure de climatologie à l’Université de Neuchâtel et à l’Institut fédéral de recherches WSL :

/amo-nch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus