Faux courrier de lecteur : plainte admise contre le Journal du Jura

Une plainte d’un lecteur a été admise contre le Journal du Jura par le Conseil suisse de la ...
Faux courrier de lecteur : plainte admise contre le Journal du Jura

Une plainte d’un lecteur a été admise contre le Journal du Jura par le Conseil suisse de la presse. Le journal avait utilisé une citation historique dans une rubrique consacrée au courrier des lecteurs

(Photo libre de droits). (Photo libre de droits).

Un journal ne peut pas publier une citation historique dans son courrier des lecteurs. Le Conseil suisse de la presse (CSP) a accepté une plainte déposée contre le Journal du Jura.

En février, une semaine avant le vote sur l'initiative « anti-burqa », le quotidien avait publié un texte du fondateur de la République de Turquie Mustafa Kemal Atatürk. Ce texte, clairement favorable à l'initiative, était « visuellement identique aux autres courriers de lecteurs », indique mardi le CSP.

Ce n'est qu'après interpellation par un lecteur que les deux co-rédacteurs en chef du journal reconnaissent, trois semaines après la publication, qu'ils sont à l'origine de l'insertion du texte. Ils avouent qu'il ne s'agissait « évidemment pas d'un courrier de lecteur, mais d'une citation ».

En avril, un lecteur dépose plainte devant le CSP pour « négligence grave ou tromperie délibérée ». Selon lui, les lecteurs « n'avaient aucun moyen de savoir s'il s'agi[ssait] d'un vrai courrier, d'un faux courrier, d'une signature pseudonyme ou d'une citation ». Il dénonce aussi un « abus de rubrique » : les co-rédacteurs en chef d'un journal ont « d'autres espaces » à disposition pour informer et s'exprimer.


Citation identifiable

Le Conseil de la presse a accepté cette plainte. Il estime qu'il n'était pas évident pour les lecteurs que le texte était un faux courrier de lecteurs rédigé à une autre époque et placé là par la rédaction du journal elle-même.

La citation aurait dû être identifiable en tant que telle, tout comme son auteur, mais elle aurait surtout dû être publiée dans une autre rubrique que celle réservée aux contributions de lecteurs.

Le CSP reconnaît une violation de l'article 3 de la « Déclaration des devoirs et des droits du/de la journaliste ». Cet alinéa exige de ne « pas supprimer des informations ou éléments d'information essentiels et de ne dénaturer aucun texte ». /ATS-cer


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus