La Neuveville : les finances inquiètent les élus

Les conseillers généraux ont accepté de peu le plan financier 2022-2030 de la commune jeudi ...
La Neuveville : les finances inquiètent les élus

Les conseillers généraux ont accepté de peu le plan financier 2022-2030 de la commune jeudi soir lors de la dernière séance du législatif de l’année. Le PLR a tiré la sonnette d’alarme: il appelle à prendre des mesures d’épargne sans plus tarder

 Il a fallu au Conseil général s’y prendre à deux fois pour se prononcer sur le plan financier, tant le vote était serré. (Photos : archives)  Il a fallu au Conseil général s’y prendre à deux fois pour se prononcer sur le plan financier, tant le vote était serré. (Photos : archives)

A la Neuveville, les finances font grincer des dents. Le Conseil général s’est réuni jeudi soir à l’occasion de sa dernière séance de l’année. A la présentation du plan financier 2022-2030, le PLR a tiré la sonnette d’alarme. « Il nous faut prendre un virage à 180 degrés si nous ne voulons pas foncer dans l’iceberg », s’inquiète Matthieu Cochet demandant à l’exécutif de prendre des mesures d’épargne sans plus attendre pour éviter une hausse de la quotité d’impôt. Un message entendu par les conseillers communaux.

Le budget pour l’année à venir présente quant à lui un excédent de revenus d’environ 100'000 francs. Mais il inclut une dissolution obligatoire de réserve d’un million, sans quoi la commune aurait présenté un budget déficitaire. 2024 sera une année charnière pour les économies de la commune. Si rien n'est entrepris, les chiffres pourraient bien virer au rouge, prévient le conseiller municipal en charge des finances, André Kurth.

André Kurth : « Ce million nous manquera, il faudra bien le trouver quelque part »

Tant le plan financier que le budget 2022 ont été acceptés par le législatif.


Deux crédits passent la rampe

La suite du programme s’est déroulée sans trop de contradictions. Deux crédits d’engagement ont été approuvés. Ils concernent les contrats liés aux ramassages des déchets urbains et des déchets verts. Ils s’étalent tous deux sur cinq an avec un total de 460'000 francs pour l’un et d’un peu plus de 500'000 francs pour l’autre.

Une dizaine de motions et de postulats étaient également à l’ordre du jour de cette riche séance. Il a notamment été question de cybersécurité dans un postulat accepté avec quelques modifications par les élus du Conseil général. La commune s’engagera entre autres à faire le ménage dans ses données numériques pour éviter qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains.


Présidence féminine

Enfin, le Conseil général a élu son nouveau bureau. C’est la socialiste Joëlle Moeckli qui assumera le poste de présidente durant l’année à venir. La fonction de vice-présidente revient à Céline Känel du Forum neuvevillois. L’unique représentant de l’UDC Anton Tony Gutmann deviendra deuxième scrutateur. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus