Le port du masque sera obligatoire dans les écoles malgré le mécontentement

Le directeur de la santé bernoise Pierre Alain Schnegg a été clair et ce malgré des courriers ...
Le port du masque sera obligatoire dans les écoles malgré le mécontentement

Le directeur de la santé bernoise Pierre Alain Schnegg a été clair et ce malgré des courriers reçus de différents parents qui demandent d’annuler la mesure qui oblige le port du masque dès la 3e année Harmos.

Le port du masque sera bel et bien obligatoire dans les écoles du canton malgré les mécontentements. (Photo : illustration). Le port du masque sera bel et bien obligatoire dans les écoles du canton malgré les mécontentements. (Photo : illustration).

Des collectifs de parents montent au front pour lutter contre le port du masque dès la 3e année Harmos dans les écoles du canton. Selon nos informations, plusieurs groupes de parents se sont créés dans différentes localités du Jura bernois pour demander l’annulation de cette mesure pour lutter contre le coronavirus dès la rentrée. Ils souhaitent également en savoir plus sur les raisons qui ont poussé le canton à instaurer cette mesure. Un parent s’est même adressé directement aux autorités, et selon lui ce n’est pas le seul. Contacté par notre rédaction, ce dernier souhaite connaître les données scientifiques exactes qui ont conduit à de telles mesures. D’après lui et les articles qu’il a pu lire, il estime que cette décision porte atteinte aux enfants de manière psychologique et physique. Il affirme que près de 300 parents de la partie francophone du canton adhèrent à ce groupe sur les réseaux sociaux et que plusieurs lettres devraient être envoyées.

Actuellement, le directeur de la santé bernoise Pierre Alain Schnegg n’en a reçu que deux. Il était ainsi catégorique au téléphone de notre rédaction : « Ce ne sont pas les deux courriers reçus qui vont nous faire changer d’avis, le port du masque sera obligatoire dès la rentrée, point », s’est-il exclamé. Il ajoute également que de nombreuses demandes avaient été faites également en faveur du port du masque. Pour lui, quel que soit la décision, les courriers allaient arriver.

Le parent contacté par notre rédaction ajoute que quel que soit la justification du canton, si la mesure n’est pas retirée, il sera insatisfait. Des réflexions concernant d’éventuelles suites juridiques sont en cours. /lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus