Les syndicats romands ne veulent pas d'une formation obligatoire réduite

La suppression d’une année d’école obligatoire pour les élèves qui se destinent à la maturité ...
Les syndicats romands ne veulent pas d'une formation obligatoire réduite

La suppression d’une année d’école obligatoire pour les élèves qui se destinent à la maturité inquiète les syndicats du Jura, de Neuchâtel, du Jura bernois et du canton de Vaud

Les syndicats craignent une baisse de la qualité de l'enseignement (Photo d'illustration) Les syndicats craignent une baisse de la qualité de l'enseignement (Photo d'illustration)

Les syndicats s'inquiètent de la possibilité de suppression d'une année d'école obligatoire pour les élèves qui se destinent à la maturité gymnasiale dans les cantons du Jura, de Neuchâtel, de la partie francophone de Berne et de Vaud. Dans ces derniers, la durée de formation dans les écoles de maturité devra passer de trois à quatre ans.

« Dans tous les cantons romands, il faut 15 années de formation jusqu'à la maturité gymnasiale », ont indiqué jeudi le Syndicat des enseignants romands, le Syndicat des services publics, la Société suisse des professeurs de l'enseignement secondaire, la Fédération des associations de parents d'élèves de la Suisse romande et du Tessin et la Conférence latine des chefs d'établissements de la scolarité obligatoire. Le système éducatif romand dans son ensemble doit être cohérent.

Selon ces syndicats et associations, il est impératif que tous les cantons concernés conservent 11 années de scolarité obligatoire avant les quatre ans en école de maturité (solution 11+4). « Cela constitue une condition sine qua non pour garantir une formation de qualité pour tous », ont-ils expliqué.

Selon eux, la variante « 10+4 » aurait des conséquences très négatives car les élèves seraient amenés à faire des choix par rapport à leur avenir un an plus tôt et seraient également sélectionnés un an plus tôt. « Cela aurait un effet néfaste en termes de sélection sociale », peut-on lire dans le communiqué.


Un coût financier

Le Plan d'études romand (PER) a une durée de trois ans pour le cycle 3. Le système 10+4 obligerait les élèves à atteindre les objectifs de ce cycle en deux ans seulement. « Les écoles de maturité gymnasiale accueilleraient des élèves plus jeunes et moins formés, n'ayant pas forcément atteint les attentes du PER de la fin du cycle 3 », s'inquiètent les milieux scolaires.

Les syndicats ont expliqué être conscients que le modèle 11+4 a un coût. « Nous sommes convaincus que les arguments financiers ne doivent pas primer sur les arguments pédagogiques (...) Grâce à la répartition différente du programme et une diminution des redoublements, l'augmentation des dépenses ne sera pas aussi forte que ce qui est parfois craint », estiment-ils.


Le Jura s'y oppose, mais se coordonne avec ses voisins

Le canton du Jura, par son ministre de la formation et par le Parlement, s’oppose à l’instauration d’une maturité en 4 ans. Martial Courtet rappelle que la qualité de la maturité délivrée à Porrentruy est reconnue par les hautes écoles. Il espère d’ailleurs encore faire entendre la voix jurassienne sur la scène nationale. Car cette décision de proposer partout en Suisse une maturité en 4 ans avait été prise à la majorité de la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique. Mais des auditions auprès du Secrétariat d’Etat à la formation doivent encore avoir lieu dès ce printemps. Au passage, elles permettront de continuer à défendre la maturité théâtre, spécificité jurassienne remise en question par la réforme.

En attendant, le travail consiste surtout, pour le Jura, à se coordonner avec Berne et Neuchâtel pour aboutir à un modèle unique. Il faut rester cohérent, selon Martial Courtet, dans la mesure où les élèves des Franches-Montagnes passent souvent leur maturité à La Chaux-de-Fonds, et où les futurs Prévôtois jurassiens garderont la possibilité de fréquenter le gymnase de Bienne. Le ministre indique que les arguments en faveur de la variante 11+4 sont souvent pertinents. Cependant, concernant la formule, toutes les options restent actuellement ouvertes. /ATS-ara-lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus