Les socialistes du Jura bernois s'unissent pour la première fois

Le Parti socialiste du Jura bernois et Parti socialiste autonome unissent leurs listes en vue ...
Les socialistes du Jura bernois s'unissent pour la première fois

Le Parti socialiste du Jura bernois et Parti socialiste autonome unissent leurs listes en vue des élections au Grand Conseil bernois. C’est la première fois que la gauche laisse de côté ses divergences sur la Question jurassienne

Le Parti socialiste du Jura bernois et le Parti socialiste autonome unissent leurs listes pour les élections cantonales du 27 mars 2022. (Photo : archives). Le Parti socialiste du Jura bernois et le Parti socialiste autonome unissent leurs listes pour les élections cantonales du 27 mars 2022. (Photo : archives).

Pour la première fois, les socialistes du Jura bernois unissent leurs listes en vue des élections au Grand Conseil bernois du 27 mars. Jusqu'à présent, la gauche partait divisée en raison de divergences sur la Question jurassienne.

Le Parti socialiste du Jura bernois est antiséparatiste et le Parti socialiste autonome est autonomiste, une profonde divergence qui a longtemps empêché la gauche de partir unie. Mais avec le transfert de Moutier dans le canton du Jura, la Question jurassienne est considérée comme résolue.

Le PSA présente deux listes : une pour la section de Moutier, avec des candidats de la cité prévôtoise, et une pour le Jura bernois avec le mouvement Ensemble socialiste qui représente le nouveau mouvement politique socialiste de l'après Question jurassienne. Le PSJB présente deux listes, une liste femmes engagées et une liste Parti socialiste.

« Cet apparentement de listes est la suite logique d'un rapprochement qui s'opère depuis de nombreuses années entre les groupements socialistes du Jura bernois », s'est félicité lundi le PS bernois. Son annonce est intervenue peu après l'échéance du délai pour le dépôt des apparentements pour l'élection du Grand Conseil.

La collecte de signatures conjointe en faveur de l'initiative pour un congé parental cantonal ou l'atelier socialiste menés tous les deux l'an dernier ont contribué à réunir les deux courants. Pour la section cantonale, ce rapprochement doit permettre à la gauche de s'opposer à la politique de « démantèlement de la droite ».

La totalité des apparentements sera connu mardi en fin de matinée. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus